Accueil / Sports individuels / Tennis : remonter la pente
Zara Lennon et Amélie Boy ont aussi brillé 
sur le plan continental.
Zara Lennon et Amélie Boy ont aussi brillé sur le plan continental.

Tennis : remonter la pente

La Fédération mauricienne de tennis a fait la part belle aux jeunes depuis les Jeux des îles de 2015. Cette politique commence à porter ses fruits avec Amélie Boy, Zara Lennon et Chistopher Fok qui ont fait une percée en Afrique. Reste maintenant à soutenir cette politique pour que le tennis mauricien passe un cap dans quelques années.

«Nous avons d’un côté des joueurs qui sont en fin de carrière et de l’autre, une bonne équipe de jeunes de moins de vingt ans. Nous n’avons pas de joueurs dans la fourchette de 20 à 30 ans. Il faudra  bien encadrer  nos jeunes joueurs pour qu’ils soient au top dans quatre ans », avait dit Kamil Patel, le président de la FMT, après les JIOI de 2015 à La Réunion.

L’emphase a été mise sur les jeunes et cela a payé en 2016 avec les Christopher Fok (14 ans), Zara Lennon (16 ans) et Amélie Boy (17 ans) qui ont tous brillé sur le circuit africain. Christopher Fok a remporté le Masters africain des moins de 14 ans qui s’est déroulé du 7 au 13 novembre à Nairobi, Kenya.

Fort de ses performances en Afrique, Christopher Fok a bénéficié d’une bourse d’une année et il a rejoint la tenniswoman mauricienne Zara Lennon à la mi-octobre  au centre d’entraînement ITF du Maroc. Cette dernière a réussi un véritable tour de force en remportant l’ITF U18 Mauritius Open (grade 5) en septembre.

Amélie Boy, Junior Sportswoman of the Year pour l’année 2015, a remporté le titre en simple lors du tournoi ITF U18 Petit Camp Open en août.  Amélie Boy a détrôné Astrid Tixier en tant que numéro un en féminin en gagnant les Championnats nationaux UBP en novembre 6-3 et 6-3.

Sur le plan local, les finales en simple hommes se sont souvent jouées entre les Malgaches Jacob Rasolondrazana et Jean-Richard Randriamanantsoa. Et, Jacob Rasolondrazana est toujours le meilleur joueur en action à Maurice.

Le Directeur technique national (DTN), le Syrien Abraham Ibrahim, qui est arrivé en février 2016, partira en février 2017. Il a mis sur pied des entraînements plus poussés pour les élites, avec un programme de préparation physique. La FMT devra vite s’atteler à trouver son remplaçant pour que les jeunes puissent continuer de progresser.

Kamil Patel : «Nos jeunes sont sur la bonne voie»

Kamil Patel Le président de la FMT est optimiste concernant la place de cette discipline dans les prochains Jeux des îles de l’océan Indien et il est satisfait de la progression des jeunes.

Est-ce que 2016 a été fructueuse pour le tennis mauricien ?
On a une belle génération de jeunes talents qui ont réalisé de bonnes performances avec Zara Lennon, Christopher Fok Kow, Anthony Kwok, Amaury de Beer, Ryan Wong (Angleterre), Thomas Clark et l’expatrié Dylan Foo Kune (États-Unis) qui est passé n°1 de son université. Christopher Fok Kow  (U14) est le seul mauricien, à ce jour,  à avoir remporté le Masters africain. Amélie Boy et Zara Lennon ont enlevé chacune une étape du circuit ITF U 18 à Maurice. Amélie Boy a facilement battu Astrid Tixier pour devenir la nouvelle championne nationale. Elle a débuté sur le circuit WTA et progressera davantage.

Les JIOI de 2019 sans le tennis sera un véritable coup de massue. N’est-ce pas ?
Nous faisons campagne depuis huit mois pour que le tennis soit inclus aux JIOI de 2019. Nous négocions avec les principales instances sportives mauriciennes, dont le Comité olympique mauricien (COM), le MJS et la FMT, entre autres. Il nous a fallu parfois dissiper des malentendus, mais je pense qu’on aura le soutien nécessaire pour obtenir notre place aux Jeux des îles. La fédération est bien gérée et ce serait injuste qu’elle soit punie.

Avez-vous déjà identifié le remplaçant du Syrien Abraham Ibrahim au poste de DTN ?
Nous sommes déjà tombés d’accord avec un technicien français. Le dossier sera finalisé dans les semaines à venir. Il connaît bien le tennis mauricien.

Christopher Fok Kow : meilleur joueur africain en U14

Christopher Fok KowIl incarne le succès du tennis ‘Made in Mauritius’. Ce jeune de 14 ans s’est exclusivement entraîné à Maurice avant de faire une percée au niveau africain.  Le tennisman mauricien a affiché une belle régularité en 2016 sur le circuit africain avec les deux étapes du circuit ITF-CAT U 14 remportées en simple et double en Namibie et Botswana (mai) et le doublé en simple U 14 du récent circuit ITF/CAT tenu en octobre à Petit Camp à Maurice.

Classé numéro 5 africain, il a remporté le Masters africain des moins de 14 ans en dominant le Kenyan Ryan Randiek (2), le Nigérian Michael Osewa (3) et le Sud-Africain Khololwam Montsi (4) entre autres. Tout ceci en l’absence du n°1, le Seychellois Damien Laporte.

Christopher Fok est actuellement en sport/études au centre d’entraînement ITF du Maroc. Il devra confirmer ses progrès en 2017.

A propos de Patrice Esmyot

Ceci peut vous intéresser

snooker

Snooker – President’s Cup : Duel intense entre les Moosa

Le numéro un de Maurice, Saleem Moosa, affrontera nul autre que son fils cadet, Shaariq ...