Accueil / Sports individuels / Sports de combat / Judo – Rencontre interclubs Maurice-Réunion : polémique autour de l’organisation du tournoi
Les judokas mauriciens s’exposent à des sanctions en cas de participation à ce tournoi.
Les judokas mauriciens s’exposent à des sanctions en cas de participation à ce tournoi.

Judo – Rencontre interclubs Maurice-Réunion : polémique autour de l’organisation du tournoi

Le flou subsiste autour d’un tournoi interclubs qui sera organisé par  un groupe de personnes s’étant autoproclamées «groupe majoritaire de la fédération»  le week-end du 14 et 15 janvier au dojo de Grande-Rivière Nord-Ouest. Toutefois, le ministère de la Jeunesse et des Sports s’oppose à la tenue de ce tournoi, tout comme certains membres de la  Fédération mauricienne de judo (FMJ).

Pas question de faire marche arrière avec l’organisation de ce tournoi. C’est ce que laisse entendre ‘le groupe majoritaire’.  Surtout qu’environ 80 judokas réunionnais sont attendus pour participer à cette compétition.  «  Nous irons de l’avant avec ce tournoi.  Même si le ministère et le secrétaire général de la Fédération,  Laval Perrine,  ne sont pas d’accord, nous allons organiser la compétition », déclare  Teddy Rita, ancien trésorier de la FMJ et porte-parole du groupe majoritaire.  Et de faire ressortir : «  Notre objectif demeure le développement du judo local. Nous voulons faire bouger les choses. Les Jeux des îles de l’océan Indien sont derrière la porte. Nous n’avons que deux ans pour nous préparer. Nous ne devons pas perdre de temps et démarrer le travail dès maintenant  si nous ne voulons pas nous faire battre  par les Réunionnais. »

Concernant le financement de ce tournoi, Teddy Rita n’a pas souhaité donner de détails.  « Je ne peux rien dire à ce sujet », confie le cosignataire des comptes de la FMJ.  Avant de préciser : « L’argent ne sortira pas des caisses de la FMJ. »

Laval Perrine explique, pour sa part, que la Fédération n’est pas d’accord que cette compétition se déroule  au  dojo de GRNO.  « La  FMJ n’a pas donné sa permission pour l’utilisation du dojo. En sus de cela, nous n’avons pas donné l’autorisation à nos judokas pour participer à ce tournoi. Alors qu’on est censé trouver une solution pour le judo mauricien, certains font tout pour que les choses ne s’améliorent pas », s’insurge le secrétaire- général.

Il devait aussi souligner que la requête pour un stage à Rodrigues n’a pas été approuvée par le ministère.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawminaden, est catégorique. « Certaines personnes de ce groupe n’ont pas le droit d’organiser un tournoi. Le MJS n’a pas donné son aval », déclare-t-il.

A propos de Ashfaq Muhamodsaroar

Ceci peut vous intéresser

Aatish Lubah et Julien Paul

Badminton – Internationaux d’Ouganda : Paul affrontera l’Ougandais Masaaba d’entrée

Les Internationaux de l’Ouganda débutent, ce jeudi, avec les éliminatoires. Julien Paul et Aatish Lubah ...