Accueil / Sports individuels / Natation / À cœur ouvert avec …Idris Sufraz : formateur de champions
Idris Sufraz

À cœur ouvert avec …Idris Sufraz : formateur de champions

Après la bonne prestation de ses nageurs aux Championnats d’Afrique de Natation de la Zone 4 en 2016 à Maurice, l’entraîneur Idris Sufraz a été récompensé du titre de ‘Coach of the Year’ pour les sports individuels. Ce père de famille a consacré la majeure partie de sa vie à la natation et à la formation de jeunes nageurs.

Racontez-nous votre parcours dans le sport…
J’ai commencé par le football alors que j’avais 15 ans. J’ai rejoint l’équipe de Blue Bird SC. Alors que j’avais la vingtaine, j’ai vu un communiqué dans un journal faisant appel à ceux qui sont intéressés à apprendre à nager à Baie-du-Tombeau. J’y suis allé et depuis, je n’ai plus jamais délaissé la natation. Au cours de ma carrière, j’ai eu l’occasion de collaborer avec tous les DTN. J’ai également aidé toutes les sélections nationales. Par ailleurs, je suis coach au ministère de la Jeunesse et des Sports depuis 1995. J’ai également été le secrétaire du Tombeau Bay Swimming Club et nous avons formé bon nombre de champions.

Une compétition qui vous a marqué ?
Les Championnats d’Afrique de Natation de la Zone 4 en 2016 à Maurice resteront mémorables. Le travail pour moi a débuté neuf mois avant la compétition. C’était le travail de toute une équipe et je remercie tous ceux qui ont contribué au succès de l’équipe mauricienne lors de cette compétition.

Votre plus grande déception ?
Les Jeux des îles de 2015, car nous nous attendions à avoir de meilleures performances. Cela dit, ce n’était pas une catastrophe non plus. Plusieurs records nationaux étaient quand même tombés.

Votre source de motivation ?
L’envie d’aider les jeunes et de transmettre mon savoir faire.

La plus belle chose qui vous est arrivée ?
D’avoir participé à deux conférences internationales sur le coaching. J’ai eu l’occasion de notamment rencontrer l’entraîneur de Michael Phelps.

Votre souhait le plus cher ?
Voir les jeunes mauriciens et plus particulièrement les nageurs briller. Nous avons les Jeux des îles de 2019 qui approchent, et mon souhait serait de les voir sur la plus haute marche du podium.

Êtes-vous superstitieux ?
Non, pas du tout. Pour moi, c’est le dur labeur qui paie.

Quelle place occupe Dieu dans votre vie ?
Une très grande place. Je suis très croyant et pratiquant. Pendant mon enfance, j’ai pratiquement grandi dans des lieux sacrés.

Si vous aviez le pouvoir de changer le monde, qu’auriez-vous fait ?
J’accorderais une plus grande importance au sport, afin de combattre les fléaux sociaux.

Ce qui vous attire le plus chez une femme ?
Sa sincérité.

La politique vous intéresse-t-elle ?
Oui, je m’intéresse un peu à la politique. J’essaie de suivre ce qui se passe dans le pays.

Votre week-end idéal ?
Mon week-end idéal c’est quand il y a les grandes compétitions. C’est là où je me sens le plus à l’aise et utile.

Votre passe-temps ?
J’adore la lecture. Je peux passer des heures à lire.

Votre artiste préféré ?
Jean Giono, un écrivain.

Votre style de musique ?
J’aime beaucoup la musique classique.

Vous chantez ?
Non.

Votre plat préféré ?
Je n’en ai pas un en particulier, mais j’aime beaucoup tout ce qui est végétarien.

Votre animal préféré ?
Le chien. J’ai un chien et tous les jours en rentrant à la maison, il est parmi les premiers à m’accueillir.

Votre équipe de foot préférée ?
Leeds United.

Vos attentes du sport mauricien ?
Avec les infrastructures que nous avons aujourd’hui, je m’attends à ce que les jeunes puissent en profiter dans toutes les disciplines. Auparavant, nous n’avions pas de telles facilités. Les jeunes d’aujourd’hui ont plus de chance et ils doivent en profiter. Je m’attends à des performances meilleures.

Si vous accédiez au poste de ministre de la Jeunesse et des Sports du pays…quelles seraient vos priorités ?
Être à l’écoute de tous et tout mettre en oeuvre pour que tout le monde sorte gagnant.

Une citation dont vous vous inspirez toujours ?
« Leave your problems to the lord and be happy. »

Votre rêve ?
De toujours rester en bonne santé afin de pouvoir continuer à former davantage de personnes dans la natation.

Carte de visite
idrisNom : Idris Sufraz
Âge : 60 ans
Profession : Senior coach au ministère de la Jeunesse et des Sports
Situation de famille : Marié et père de deux enfants
Sport : Natation

A propos de Ashfaq Muhamodsaroar

Ceci peut vous intéresser

Dinesh Pandoo s’entraîne sérieusement en vue des Mondiaux thaîlandais.

Haltérophilie – Championnats du monde jeunes : la grande première de Pandoo

Dinesh Pandoo défendra les couleurs de Maurice  pour la première fois  aux Championnats du monde ...