Accueil / Sports individuels / Sports de combat / Club de boxe de Stanley-Trèfles : Bruno Julie forme les futurs champions
Photo de famille avec les membres et boxeurs de ce club.
Photo de famille avec les membres et boxeurs de ce club.

Club de boxe de Stanley-Trèfles : Bruno Julie forme les futurs champions

L’unique médaillé olympique de la République de Maurice, Bruno Julie, qui s’est reconverti en entraîneur, a pris en charge les jeunes du Club de boxe de Stanley-Trèfles. Il a animé sa première séance d’entraînement mercredi soir au centre de boxe de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill à Plaisance. L’ex-champion veut former des futures stars.

Les membres du comité directeur du club étaient tous présents pour assister à l’entraînement dirigé par Bruno Julie. « Notre club existe depuis 2013 et Bruno Julie nous a contactés en nous proposant de partager son expérience avec les jeunes. Nous avons une cinquantaine de boxeurs, dont le plus jeune est âgé de sept ans. Je remercie les parents qui nous confient leurs enfants qui s’entraînent aussi avec Mario Étiennette, ainsi que la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill », a déclaré Guillano Julie, le président du Club de boxe de Stanley-Trèfles.

Le médaillé olympique a rejoint ce club de boxe en tant qu’entraîneur en août 2016 avec l’objectif de faire progresser les jeunes de la région. « Certains des jeunes que j’entraîne ont du potentiel. Ils sont très assidus et veulent progresser. Nous avons besoin de l’aide de la municipalité, de la Fédération de boxe et du ministère de la Jeunesse et des Sports pour les équipements entre autres. Je suis certain qu’on aura des champions venant de ce club à l’avenir», affirme Bruno Julie.

Le sportif mauricien, qui a raccroché ses gants en 2012, est heureux de partager son expérience et son vécu avec des jeunes. « Je me retrouve vraiment dans mon domaine quand j’entraîne les jeunes », indique-t-il.

Bruno Julie n’a pas abandonné l’idée de devenir entraîneur national. « J’ai rencontré le nouveau ministre des Sports. Je lui ai parlé et remis mon dossier. Il ne m’a rien promis de concret pour l’instant. Mais je suis toujours disposé à collaborer et je serai toujours là pour aider à la progression du sport à Maurice », confie-t-il.  « Je tiens à remercier le ministre Ivan Collendavelloo et le Chairman du CEB pour l’emploi qui m’a été offert. Les horaires me permettent de me consacrer à la boxe en parallèle », ajoute Bruno Julie.

Pour l’ex-champion, « c’est dommage que Roméo Caliste ait choisi d’être membre de la fédération en délaissant son poste d’entraîneur régional. C’est une grosse perte pour les boxeurs de BBRH. Je suis toujours disposé à aider et à travailler en collaboration avec lui si le besoin s’en fait sentir ».

A propos de Patrice Esmyot

Ceci peut vous intéresser

Dinesh Pandoo s’entraîne sérieusement en vue des Mondiaux thaîlandais.

Haltérophilie – Championnats du monde jeunes : la grande première de Pandoo

Dinesh Pandoo défendra les couleurs de Maurice  pour la première fois  aux Championnats du monde ...