Accueil / Sports individuels / Natation / Assemblée générale élective : aucune tendance ne se dessine
Harold Lai
Harold Lai ne sait pas s’il briguera un nouveau mandat à la présidence.

Assemblée générale élective : aucune tendance ne se dessine

Les élections au sein de la Fédération mauricienne de natation (FMN) auront lieu mercredi. Treize candidats sont en lice pour les 11 postes à pourvoir au sein du comité directeur. Le président Harold Lai cherche un nouveau mandat.

Harold Lai dit quitter son poste de président de la fédération mauricienne de natation (FMN) avec le sens du devoir accompli. «Je suis plus que satisfait de mon mandat. Il y avait entre Rs 30 000 et Rs 40  000 dans les caisses quand je suis devenu président. Je quitte ce poste avec un demi-million de roupies à la disposition de la nouvelle équipe qui pourra continuer le bon travail. Nos nageurs sont en constants progrès avec les élites qui s’entraînent désormais comme des professionnels. On a relancé l’Open Water Swim qui est arrivé à un bon niveau. Et nous avons mis l’accent sur la démocratisation de la natation à travers le programme de Swim for All, qui est appelé à se développer davantage », dit-il.

À la question de savoir s’il briguera un nouveau mandat, Harold Lai garde le flou : « Être président est plus une responsabilité qu’un honneur. Une seule personne ne peut pas tout faire seule. Elle a besoin d’une équipe pour l’épauler. Je tiens à remercier ceux qui m’ont aidé durant ces quatre années. Je m’assurerai que les élections se passent dans les meilleures conditions et selon les dispositions de la Sports Act. Je déciderai de ma candidature en tant que président en temps voulu. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs », insiste Harold Lai.

L’Assemblée générale élective se tiendra mercredi à 18 heures à la piscine Serge Alfred, à Beau-Bassin. Les délégués des quatorze clubs de natation seront appelés à élire onze membres qui formeront le comité directeur parmi une liste de candidats comprenant  : Harold Lai, Aline Kong et Michael Fok (Port-Louis), Doreen Tiborcz, Dick Suddhoo et Pushpaanjali Annasawmy (Quatre-Bornes), Kee Sing Poo Cheong, Christine Foo Sem Fah et Patrick Teck (Beau-Bassin/Rose-Hill), Valérie Monet et Hurrydeo Beharry (Curepipe et Sud), Marie Rose Koo, Pravin Lukhoo et Leckraj Ramgoolam (Pamplemousses/Rivière-du-Rempart).

Ramgoolam sera bien candidat

Le flou créé autour de la candidature de Leckraj Ramgoolam s’est dissipé. Il avait déjà démissionné en tant qu’entraîneur du Tombeau Bay Swimming Club avant de postuler. La Sports Act 2016 est claire sur le fait qu’un coach ne peut pas être un membre élu du comité directeur. « J’ai démissionné de mon poste d’entraîneur depuis le 15 février, soit avant de poser ma candidature », assure Leckraj Ramgoolam. Voilà qui met fin à toute polémique.

A propos de DéfiSports

Suivez le sport en direct, retrouvez l'actualité et les résultats des courses hippiques, du football, du tennis, du rugby, du basket et de tous vos sports préférés.

Ceci peut vous intéresser

Dinesh Pandoo s’entraîne sérieusement en vue des Mondiaux thaîlandais.

Haltérophilie – Championnats du monde jeunes : la grande première de Pandoo

Dinesh Pandoo défendra les couleurs de Maurice  pour la première fois  aux Championnats du monde ...