Accueil / Sports individuels / Sports de combat / Star d’hier – Giovanni Frontin : le champion de la Francophonie devenu livreur de meubles
Giovanni Frontin est double médaillé d’or des Jeux des îles de l’océan Indien.
Giovanni Frontin est double médaillé d’or des Jeux des îles de l’océan Indien.

Star d’hier – Giovanni Frontin : le champion de la Francophonie devenu livreur de meubles

Pour réussir, il ne se bat plus sur le ring, mais dans la vie de tous les jours. Giovanni Frontin, livreur de meubles en Angleterre, veut offrir à sa famille une vie meilleure.

Cela fait dix ans depuis que Giovanni Frontin s’est installé en Angleterre. Le premier Mauricien médaillé d’or des Jeux de la Francophonie en 1997 à Madagascar a déposé ses valises en 2007 au pays de Sa Majesté pour poursuivre une carrière professionnelle, qui n’a pas été de tout repos. Sur 18 combats disputés, il en a remporté trois et fait un nul.

Bien que Giovanni Frontin n’a pas eu la même chance que chez les amateurs où il a  brillé de mille feux (champion des Jeux de la Francophonie en 1997 et médaillé de bronze et d’argent aux Jeux du Commonwealth, respectivement en 1998 à Kuala-Lumpur et en 2006 en Australie), il est tout de même devenu le premier boxeur mauricien à décrocher une ceinture au niveau professionnel en Angleterre en 2012. Il avait battu le Britannique Dean Mills lors du International Masters Championship.

Mais en 2013, le beau-frère de Bruno Julie, médaillé de bronze olympique, raccroche les gants pour se consacrer à sa vie professionnelle. Il a fait plusieurs boulots,  mais aujourd’hui, il est livreur de meubles. « Dans le sport comme dans la vie, il faut bosser dur pour avancer et atteindre ses objectifs. Avec le boulot que je fais, j’arrive à m’en sortir même si le loyer est assez cher. Ma source de motivation est ma famille. Je veux lui donner une meilleure vie », confie-t-il.  Dans la même foulée, il devait faire ressortir : « Je me suis toujours battu depuis que je suis  enfant.  J’ai arrêté l’école après le Certificate of Primary Education pour aller travailler et aider ma famille. C’est par pure curiosité que j’ai  tenté une aventure dans la boxe. Malgré les hauts et les bas, j’ai réussi. »

Le double médaillé d’or des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) garde de très bons souvenirs de sa carrière de boxeur chez les amateurs. « Je me souviens encore de mon premier combat. Après trois mois d’entraînement, je suis monté sur le ring et j’ai reçu une bonne raclée dès le premier round. Le plus beau moment vécu demeure ma consécration aux Jeux de la Francophonie en 1997 », raconte  Giovanni Frontin.  Et de poursuivre : « C’est grâce à ma détermination et mon envie de réussir que j’ai pu écrire  une page de l’histoire de la boxe mauricienne. Je n’ai rien reçu sur un plateau. J’ai bossé dur et consenti d’énormes sacrifices pour atteindre un certain niveau. Certaines personnes ont toujours cru en moi et m’ont soutenu dans les moments de peine et de joie. Elles se reconnaîtront et je leur dis encore merci. »

Un conseil qu’il donne aux sportifs mauriciens : « Il suffit de croire et de toujours donner le meilleur de soi-même pour atteindre les objectifs fixés.  Il n’y a pas de recette magique pour réussir, à part un travail régulier, assidu et de la persévérance.  Ne jetez pas les armes face au moindre obstacle . »

A propos de DéfiSports

Suivez le sport en direct, retrouvez l'actualité et les résultats des courses hippiques, du football, du tennis, du rugby, du basket et de tous vos sports préférés.

Ceci peut vous intéresser

Dinesh Pandoo s’entraîne sérieusement en vue des Mondiaux thaîlandais.

Haltérophilie – Championnats du monde jeunes : la grande première de Pandoo

Dinesh Pandoo défendra les couleurs de Maurice  pour la première fois  aux Championnats du monde ...