Ludovic Carré a été membre de l’équipe d’organisation des Championnats du monde.

Beach-handball : l’heure de passer à la caisse

By DefiSports Samedi 22 Juillet 2017 Sports collectifs , Handball , O commentaire 0 views

Les Championnats du monde de beach-handball pour les moins de 17 ans à Maurice ont été un succès selon le président du ‘Beach Handball Working Group’ de la Fédération internationale, Giampiero Masi. L’événement achevé, il y a désormais des factures à payer, à hauteur de Rs 5,2 millions.

L’Association mauricienne de handball (AMH) a désormais un gros problème de dette. Elle doit trouver Rs 5,2 millions pour régler les notes des dépenses encourues durant l’organisation des Mondiaux de beach-handball à Flic-en-Flac du 11 au 17 juillet. L’AMH devra d’abord s’acquitter de Rs 2,5 millions, ce qui représente le coût des billets d’avion. Ajouté à cela, il y a Rs 1,7 millions à payer pour le service de ‘live streaming’ qui était en place durant le tournoi. L’AMH doit également Rs 1 M pour le service de sécurité, les hôtesses et les frais pour la gestion de la semaine de compétition.

Ludovic Carré, membre de l’équipe d’organisation de ces Championnats du monde et entraîneur de la sélection nationale masculine, souligne que ceux qui ont pris les devants dans ce projet au début doivent maintenant assumer leurs responsabilités. « Quand ceux qui devaient initialement s’occuper de l’organisation se sont désistés au dernier moment, j’ai fait de mon mieux pour rendre la tenue de la compétition possible et essayer de diminuer les coût autant que possible. Désormais, ils doivent assumer leurs responsabilités et régler ces factures », explique le technicien.

L’AMH doit trouver Rs 5,2 millions pour régler les notes des dépenses encourues durant l’organisation des Mondiaux de beach-handball

Ce dernier précise qu’il a pu compter sur la collaboration de la Fédération internationale pour rendre l’organisation possible. « La fédération internationale a assuré les frais de ses ‘nominees’, ce qui nous aurait coûté Rs 2,5 millions. Elle a également payé Rs 1,8 millions à Impact production et a pris en charge les allocations quotidiennes des différentes délégations. Ce soutien nous a été précieux», fait-il ressortir.

Et de poursuivre: « Nous avons eu Ansheenee Chellen, Berty Caramsing et son équipe, Mathieu Duval, Nicolas Juel et de nombreux volontaires qui nous ont beaucoup aidé. Il y a également le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stéphan Toussaint, qui a fait tout ce qu’il pouvait pour nous aider, dans le peu de temps qu’il avait avant le début de la compétition. Phoenix Beverages, It Solvz et tous nous sponsors ont été d’un support également. Sans toutes ces personnes et ces compagnies, l’organisation n’aurait pas été possible », précise Ludovic Carré.

Par ailleurs, le technicien souligne que la Fédération internationale a été satisfaite des Championnats du monde. « Nous avons eu des retours positifs de la Fédération internationale, qui m’a également remercié pour ma contribution. Les différentes équipes ont également affiché leur satisfaction », souligne Ludovic Carré.

L’entraîneur ajoute également que tous ceux qui peuvent aider l’équipe d’organisation à régler les factures sont les bienvenus. « Tout soutien ne peut que nous être bénéfique », a-t-il déclaré.

Maurice qualifié pour les jeux Olympiques de la Jeunesse

Le beach handball mauricien sera bel et bien de la partie pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse  2018 à Bueno Aires.  L’équipe masculine et féminine se sont qualifiées pour le rendez-vous olympique lors des Championnats du monde qui se sont déroulés à Maurice.  En masculin,  Maurice a terminé 12e, devant les deux autres représentants africains à cette compétition, à savoir le Togo (14e) et l’Afrique du Sud (15e). Ce qui lui a valu sa qualification pour Bueno Aires. Même si la sélection féminine de Maurice n’a pas décroché de victoire lors des Mondiaux, elle s’est qualifiée en tant que seule représentante africaine lors de ce tournoi.

Cela peut vous intéresser