Découverte - Le Sambo : le sport de «l’armée rouge»

By DefiSports Lundi 15 janvier 2018 Sports individuels , Sports de combat , O commentaire 0 views

Le Sambo est un art martial relativement peu connu à Maurice. Né en Russie, il est à la base de la formation militaire de l’armée rouge depuis les années 1930. Le Sambo repose principalement sur un aspect du combat qui se développe de plus en plus : l’affrontement au sol.

Comparable à la lutte libre ou au Jujitsu brésilien, le Sambo prend également en considération les aspects environnementaux de l’affrontement. Il inclut notamment de nouvelles prises très efficaces, pourtant peu développées dans  d’autres types d’arts martiaux, et qui favorisent les soumissions dont les clés de jambe.

Proposant un arsenal de plus de 5 000 prises différentes, le Sambo est né d’un mélange du Jujitsu, de  lutte et de boxe. Sa pratique s’effectue sous l’égide de deux catégories distinctes ; le Sambo en mode combat et en mode autodéfense.

En duel et sur tapis, comme au judo, une tenue réglementaire est néanmoins exigée. La veste appelée le kurka, et le short le trusi ainsi que des chaussures très souples et montantes au niveau de la cheville sont nécessaires pendant les combats. Si le Sambo n’est pas l’art martial le plus connu, il a, cependant, pour avantage d’offrir un panel de techniques issues de différents arts martiaux. La lutte au sol est l'un des éléments les plus intéressants. Mais, elle nécessite une formation spéciale pour savoir comment y faire face. Les jambes représentent une cible stratégique en Sambo.

Les samboïstes apprennent donc à immobiliser les jambes de leurs adversaires en plaçant leur corps de façon à faire pression sur l’articulation du genou. Cette technique entraîne une douleur qui se diffuse progressivement et qui retourne la force de son adversaire contre lui. Plus il résiste, plus la pression exercée se renforce, pouvant ainsi donner lieu à des luxations voire des fractures ouvertes.

Le Sambo mode combat

Les coups de poing et de pied sont autorisés dans le Sambo de combat. Cela en fait un des arts martiaux les plus complets qui soient, incluant un arsenal de techniques de projections, de soumissions et des offensives en position debout. Si sa pratique est ouverte à tous, elle est, cependant, basée sur la préparation physique et le conditionnement mental. La rigueur et l’entraînement sont des facteurs importants si vous voulez un jour devenir efficace dans cet art martial.

La grande variété des techniques enseignées peut vous permettre de faire face à tous types de situations et  développer des parades afin de mettre rapidement un terme à un éventuel affrontement en maîtrisant votre adversaire.

Le Sambo d’autodéfense

Ce type de Sambo ajoute une dimension psychologique très importante au traditionnel Sambo de combat. On y évoque notamment l’environnement urbain et la manière de se défendre face à un ou plusieurs adversaires à la fois, armés de couteaux ou d’armes à feu.


À Maurice

Une centaine de licenciés

À Maurice, le Sambo a fait une timide apparition en 2007. Depuis, la Sambo Federation Mauritius a été instituée pour fédérer la discipline dans l’île. Une fédération qui est affiliée à la SUMO Federations of Mauritius.  C’est le Camerounais Jean-Paul Mbouelle, président de la Commission de développement Afrique et Archipels, qui avait fait le lancement. Selon Parsad Balkissoon, membre de la fédération, Maurice compte à ce jour entre 90 et 100 licenciés en Sambo. Il confie que Maurice a même décroché deux médailles de bronze sur le plan africain en 2016.


Ultimate Fighting Competition : Nurmagomedov, la référence mondiale

Deux fois champion du monde de Sambo en 2009 et 2010, Khabib Nurmagomedov est une référence dans cette discipline et en Ultimate Fighting Championship (UFC). Né en Russie en 1988, il est l’un des combattants toujours invaincus en compétition Mixed Martial Arts (MMA). Son premier combat dans la catégorie lightweight remonte à 2008, où il avait pris la mesure de Vusal Bayramov à Potlava en Ukraine. Depuis, il enchaîne avec une série de victoires pour porter son total à un impressionnant 25-0. Son dernier combat date de décembre 2017, où il s’était imposé face au Brésilien Edson Barboza. Un combat à sens unique, qui avait débouché sur une 25e victoire consécutive du Russe sur décision unanime.  À la suite de ce combat, Khabib Nurmagomedov avait déclaré vouloir affronter, en un seul jour, le champion en titre Conor McGregor et Tony Fergusson le champion intérimaire de la catégorie. Mais sa proposition n’a pas encore été prise en considération par le president de l'UFC monsieur Dana White.  Le prochain combat de Khabib Nurmagomedov est prévu pour mai 2018.

Cela peut vous intéresser