Kelvin Ho Kin

Kelvin Ho Kin vise le toit du monde

By DefiSports Lundi 03 Avril 2017 Sports individuels , Sports de combat , O commentaire 7 views

Ne le jugez pas par son âge. Lui, c'est Kelvin Ho Kin. Il n'a que 15 ans et, pourtant, il est venu à bout d'adversaires qui ont deux fois son âge.

C'est l'un des espoirs du karaté mauricien. Il s'est lancé dans le kyokushin à l'âge de dix ans. C'est en suivant les conseils d'un ami de la famille que ses parents l'ont inscrit au Dojo des Jeewa. « Kelvin était comme une boule d'énergie, il n'arrivait jamais à rester en place, il fallait toujours qu'il soit en mouvement au point où je l'ai surnommé l'infatigable Kelvin », nous confie sa mère Jocelyne, responsable de communication. Si comme on le dit si bien, « l'essayer c'est l'adopter », le kyokushin est devenu la passion de Kelvin. « À travers le karaté, j'ai découvert une nouvelle famille, voire une nouvelle façon de vivre. Le karaté, à travers mon Sensei Moobeen Jeewa, a donné un nouveau sens à ma vie », souligne Kelvin, qui s'entraîne deux à trois fois par semaine.

À 15 ans, Kelvin a déjà décroché quatre fois le titre de champion de Maurice. Son premier titre, il l'a décroché à l'âge de 11 ans dans la catégorie kids en 2013, puis chez les cadets en 2014 et en 2015 avant de passer chez les juniors en 2016. Sa dernière victoire en compétition remonte à une semaine, où son entraîneur avait choisi de l'inscrire chez les seniors et, là encore, Kelvin s'est une nouvelle fois distingué en remportant tous ses combats, décrochant par la même occasion le titre du « best technician » de la compétition : « C'était vraiment très dur, j'ai combattu avec une blessure au pied. Mais avec les conseils du Shihan Aslum et du Sensei Moobeen, j'ai réussi à surmonter mon handicap et j'ai tout donné dans la finale ».

Kelvin porte aujourd'hui une ceinture marron avec beaucoup de fierté. Cet élève du collège Royal de Port-Louis aime beaucoup les mathématiques et le piano, tout comme son père Dany, qui est pianiste de profession. Kelvin rêve de participer un jour à un évènement international. Selon lui,  participer aux championnats du monde reste l'un de ses plus beaux rêves. Avec un emploi du temps très chargé puisqu'il est actuellement en Form V, Kelvin doit jongler entre le collège, les leçons particulières et le kyokushin. « Ce n'est pas évident mais je m'assure que son planning  soit respecté à la lettre. Comme on dit, derrière chaque grand homme se cache une dame, pour l'instant c'est moi cette dame, de plus nous avons un très bon guide, le Sensei Moobeen », nous déclare sa mère avec fierté.

 

Cela peut vous intéresser