Les flops de 2017

By DefiSports Samedi 30 Décembre 2017 Athlétisme O commentaire 0 views

Football - Club M : une seule victoire au compteur

La sélection nationale a été une véritable déception cette année.  Au mois de mars, lors des préliminaires de la CAN 2019 face aux Comores, le Club M a été éliminé à la surprise générale. Une défaite (2-0) à Mitsamiouli et un match nul (1-1) à domicile ont mis à mal le niveau de la sélection nationale. La seule victoire des locaux remonte en avril dernier face aux Seychelles, lors du deuxième tour qualificatif de la CHAN 2018. Un match remporté par deux buts à zéro à domicile avant de faire match nul à l’extérieur.

Par la suite, le Club M dispute la Castle COSAFA Cup en Afrique du Sud. Bilan : une défaite et deux matches nuls avec seulement un but inscrit.

Lors du prochain tour des éliminatoires de la CHAN 2018, Maurice est battu par l’Angola (4-2 au score combiné)  marquant une  nouvelle élimination du Club M et les adieux du sélectionneur Joe Tsupula.

En août dernier, le Brésilien Francisco Filho remplace le Franco-Congolais. Pour sa première, il a disputé un tournoi triangulaire en Inde. À la clé, une défaite (2-1) face aux Indiens et un match nul (1-1) aux mains de St Kitts & Nevis. Le Club M essuiera deux nouvelles défaites dans des matchs amicaux à l’extérieur face à la Guinée Equatoriale (3-1) en octobre dernier, puis la dernière date face au Togo (6-0).

Bref, 2017 est une année à mettre aux oubliettes pour la sélection nationale.


MPFL : le rêve tourne au cauchemar

Le football mauricien a été secoué par le retrait de la Mauritius Professional League (MPFL) en juillet. Cette instance, qui s’occupait de l’organisation de la ligue professionnelle, a pris tout le monde à contre-pied en cessant toutes ses activités, sans le moindre communiqué. Le manque de ressources financières en est la principale raison. Ce sont les joueurs qui font les frais de cette décision. La MPFL n’avait pas encore réglé leurs salaires pour les mois de juillet et août. C’est le ministère de la Jeunesse et des Sports qui est venu à la rescousse en déboursant six millions de roupies.

Association mauricienne de badminton : mauvais calcul

L’image de l’Association mauricienne de badminton (AMB) a pris un coup. Entre 2011 et 2017, une somme de plus de cinq millions de roupies, versée par la Confédération africaine de badminton, n’aurait jamais atterri sur le compte bancaire de l’AMB. Une déposition a été faite auprès des autorités par l’ancien président de l’AMB, Bashir Mungroo, et l’affaire suit son cours. Le Comité olympique mauricien a, pour sa part, alerté la fédération internationale de badminton (BWF). Des émissaires de l’instance suprême du badminton étaient à Maurice en décembre pour enquêter sur cette affaire. Ils seront de retour début 2018 pour poursuivre leur enquête.


Coupe du monde de beach-handball (U17) : la grande désorganisation

La tenue de la Coupe du monde de beach-handball  des moins de 17 ans à Maurice en juillet dernier a été un échec. L’organisation a été très critiquée par les pays participants et la presse étrangère. À la veille du tournoi, le président du Comité d’organisation, Daniel Gérard, a été remplacé par Ludovic Carré. La contre-performance des locaux était, cependant, attendue, compte tenu du niveau mondial. Les joueurs ne sont pas à blâmer, n’ayant pas eu une préparation adéquate. Ils ont malgré tout obtenu  leur qualification pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui auront lieu du 6 au 18 octobre 2018 en Argentine.  Cinq mois après la tenue de cet événement, l’Association mauricienne de handball n’a toujours pas épongé ses dettes.


Judo : un sport pris en otage

Les judokas ont pu reprendre le chemin du tatami pour une unique compétition le 3 décembre dernier.

Après plus d’un an, la Fédération mauricienne de judo n’a toujours pas été reconstituée. Alors que le Comité directeur avait été dissout le 20 janvier dernier, c’est un board temporaire, sous la présidence de Gérard Requin, qui avait vu le jour pour s’occuper des affaires administratives de la fédération.

En août dernier, le Comité directeur a laissé place à un Caretaker Comittee, mis sur pied conjointement par le Comité olympique mauricien (COM) et le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Le président de ce nouveau comité, François de Grivel, s'attelle à aider les clubs de judo à se mettre sur les rails afin de pouvoir être en conformité avec les différents règlements. Plus d’une trentaine de clubs sont attendus en février 2018 pour élire de nouveaux dirigeants pour le judo mauricien.


Kennedy St Pierre : une année à mettre aux oubliettes

Kennedy St Pierre doit remonter la pente.

Médaillé d’argent aux derniers Jeux du Commonwealth et quart de finaliste des Jeux Olympiques de 2016 à Rio, Kennedy St Pierre n’a pas brillé en 2017. Il a même vu ses allocations offertes par la High Level Sports Unit (HLSU) du ministère de la Jeunesse et des Sports être réduites considérablement. Il se retrouve désormais dans la catégorie continentale avec une allocation mensuelle de Rs 14 000, soit la moitié de ce qu’il obtenait quand il se situait dans la catégorie mondiale au début de 2016.

Grand favori et classé tête de série numéro un chez les moins de 91 kg lors des Championnats d’Afrique qui se sont déroulés en juin au Congo-Brazzaville, Kennedy St Pierre n’a pas fait le poids face au Congolais, Yannick Pembouabeka, en se faisant sortir au premier tour.

St Pierre n’a donc pas participé aux Championnats du monde qui ont eu lieu à Hambourg, en Allemagne, du 25 août au 3 septembre. Le pugiliste s’est également montré irrégulier aux entraînements de la sélection nationale.


Afrobasket 2017 des U16 : la raclée !

Huit lourdes défaites en autant de matchs joués pour la sélection nationale des moins de 16 ans lors de l’Afrobasket, qui s’est tenu du 13 au 22 juillet au gymnase de Phoenix. Les Mauriciens ont chuté d’entrée face au Mozambique (94-28). Puis, ils ont enchaîné les défaites dans le groupe A pour terminer bon dernier avec, notamment, une raclée de 165-23 face au Mali. Ces derniers ont ensuite remporté la compétition. La plus grosse déception a été la déconvenue face aux Malgaches, qui ont battu Maurice 125-13. Les Mauriciens ont, sans surprise, terminé à la huitième et dernière place de ces Championnats d’Afrique.  La sélection nationale féminine des moins de 25 ans n’a pas mieux fait lors des Jeux de la Francophonie en Côte-d’Ivoire,  en juillet. L’équipe de basket-ball féminine de Maurice s’est fait notamment laminer par le Sénégal sur le score de 104 à 18. Nos basketteuses ont subi trois défaites et ont terminé bonnes dernières de la poule D.

Cela peut vous intéresser