Michael Mootoosamy ne veut pas brûler les étapes.

Rebond – MBPL : Mootoosamy réussi son entrée en matière

By Ashfaq Muhamodsaroar Mardi 04 Avril 2017 Football , Football Local , O commentaire 8 views

En poste en tant qu’entraîneur de Grande-Rivière-Sud-Est Wanderers depuis une semaine, les gars de Michael Mootoosamy ont tenu en échec le leader Roche Bois Bolton City (1-1) dimanche. Neuvième au classement, avec deux matchs en moins contre l’AS Rivière-du-Rempart (8es), les Wanderers ont toutes leurs chances de maintien chez l’élite.

Le club de l’Est s’est même payé le luxe de marquer sur la meilleure défense du championnat. Michael Mootoosamy précise qu’il y a toutefois encore du chemin à faire. « Pour ce premier match après la trêve, l’équipe était un peu tendue. L’entrée en jeu de Castel en deuxième période a été bénéfique à l’équipe sur le plan collectif et notre jeu est devenue plus fluide. Nous sommes même parvenus à faire douter l’équipe adverse. Nous allons franchir étape par étape », précise Michael Mootoosamy.

Il aura toutefois fort à faire, notamment sur le plan offensif. En effet, les Wanderers n’ont inscrit que 20 buts en 18 matchs. Aussi, ils sont la deuxième pire défense du championnat, avec 46 buts encaissés. Pour son prochain match, GRSE Wanderers affrontera le tenant du titre, l’ASPL 2000.

Sarjoo Gowreesunkur a, quant à lui, fait son baptême du feu avec La Cure Sylvester SC. Il n’a pas eu autant de chance que Michael Mootoosamy. La formation portlouisienne s’est inclinée à domicile face à l’AS Quatre-Bornes (0-1). Le nouvel entraîneur des Sylvesters précise qu’il faut du temps pour reconstruire l’équipe. « Nous devons revoir la base. L’équipe était très crispée et le manque de compétition s’est fait ressentir. Les joueurs auront besoin de quelques matchs afin d’assimiler les informations que je leur transmets et qu’ils puissent les mettre en pratique », précise Sarjoo Gowreesunkur. Pour sa part, la Cure Sylvester jouera contre l’AS Rivière- du-Rempart mercredi.

Cela peut vous intéresser