La famille Lennon est très impliquée dans le tennis.

Virginie et Zara Lennon : le tennis au centre de leur vie

By Patrice Esmyot Lundi 11 Septembre 2017 Sports individuels , Tennis , O commentaire 0 views

Zara Lennon est l’une des espoirs du tennis mauricien. Son parcours dans cette discipline a attiré graduellement sa mère, Virginie, vers la gestion de la Fédération mauricienne de tennis. Elle est à son deuxième mandat au sein du comité directeur et assume le poste de secrétaire générale.

Rien ne présageait que mère et fille seraient autant impliquées dans le tennis il y a treize ans. Virginie Lennon vient d’une famille où le sport est omniprésent. Mais c’est quand le club de Tennis Nord a ouvert ses portes en 2004 qu'est survenu le déclic. Elle a inscrit Zara, maintenant âgée de 17 ans, et son fils, Raj, 21 ans, pour des cours sans se douter que cela changerait leur vie.

« Zara a débuté à Tennis Nord avec toi (ndlr : Patrice Esmyot). Elle a remporté ses premiers tournois de mini-tennis et elle s’est ensuite entraînée avec Frantz Jessin (ex-directeur technique national). Peu de temps après, elle a intégré le groupe de jeunes qui s’entraînent à la fédération », se rappelle Virginie Lennon.

Cette fibre du tennis a gagné aussi son époux Michaël Lennon, et son fils Raj. « Raj a aussi fait de la compétition au niveau national, mais il n’aimait pas trop et il a arrêté pour se focaliser sur ses études », dit Virginie Lennon.

Michaël et Virginie Lennon se connaissaient depuis le collège à Maurice, et ils sont partis étudier tous les deux au Canada. Et, ils se sont mariés quand ils sont revenus à Maurice. Ce couple s’affronte toujours lors des matchs épiques sur les courts de tennis. « On a aussi attrapé le virus. Cela nous permet d’avoir une bonne activité physique qu’on peut pratiquer en famille », indique la chargée de cours à la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) Business School, à Ebène.

Propulsée au-devant de la scène

Le tennis est souvent au centre des discussions dans cette famille. « On ne parle pas que de ça, mais c’est un sujet qui occupe beaucoup de place. On suit aussi souvent les matchs à la télé. Chacun à un joueur favori différent, cela ajoute du piquant quand ils s’affrontent », dit-elle.

Virginie Lennon s'est retrouvée propulsée au-devant de la scène en 2013 en devenant la vice-secrétaire générale de la Fédération mauricienne de tennis (FM). Zara Lennon était championne dans les catégories qu’elle traversait, et Raj atteignait souvent les derniers carrés et les finales. Ce qui fait que leurs parents passaient souvent leurs week-ends au Centre national de tennis, à Petit-Camp.

« On a dû former des clubs dans plusieurs régions de l’île pour être en conformité avec la Sports Act. Feu Philip Rogers m’a proposée d’être membre du club de Labourdonnais. J’ai accepté et j’ai été élue au sein du comité directeur en 2013. J’ai rempilé au début de cette année en devenant la secrétaire générale. Cela implique beaucoup de travail et surtout du temps pour aider à faire progresser le tennis à Maurice », déclare Virginie Lennon.

Du temps, elle en a un peu, car son fils étudie à Lyon et sa fille s’entraîne au centre ITF de Casablanca au Maroc. « On ne pensait pas que Zara partirait à l’étranger si tôt. Mais elle a eu une belle opportunité », indique-t-elle.

Le soutient de ses parents est primordial pour Zara Lennon. « C’est très important d’avoir le soutient de ses parents. On est souvent en contact quand je suis à l’étranger, et ils viennent assister à mes matchs quand je joue à Maurice. Je n’aurai pas pu arriver aussi loin sans eux », dit la championne.


Cap sur les USA

Zara Lennon sera à sa dernière année sur le circuit junior de l’ITF. Ce qui implique qu’elle ne pourra plus s’entraîner au centre ITF de Casablanca au Maroc au-delà de 2018. Actuellement classée 423e mondiale, Zara Lennon et son entourage ont déjà un plan en tête. « Zara devrait normalement intégrer le circuit professionnel de la WTA, mais c’est pas donné au niveau financier. Nous avons donc choisi de tenter notre chance aux États-Unis, où les universités offrent des bourses sports/études aux joueuses de tennis. Zara pourra continuer de s’entraîner et elle jouera pour son institution lors des compétitions aux USA. On a déjà enclenché les démarches et on a reçu quelques propositions », indique Virginie Lennon.

Zara, une des plus jeunes médaillées aux JIOI

Intégrée dans l’équipe mauricienne de tennis lors des Jeux des îles de l’océan Indien de 2015 à La Réunion, Zara Lennon, alors âgée de 15 ans, a créé la surprise en double dames. Associée à Astrid Tixier, elle a remporté la médaille de bronze. Zara Lennon est finalement rentrée à Maurice avec deux médailles de bronze, car Maurice a aussi terminé à la troisième place lors de l’épreuve par équipes.

Cela peut vous intéresser