Kennedy St Pierre est en mode guerrier pour reconquérir ses titres.

Boxe – Après plus d’un an d’absence - Kennedy St Pierre : «Je veux l’or aux JIOI et une médaille olympique»

By Patrice Esmyot Mercredi 06 Mars 2019 Sports individuels , Sports de combat , O commentaire 0 views

Après s’être éloigné du ring pendant plus d’une année, le pugiliste Kennedy St Pierre a remis ses gants et s’entraîne depuis une semaine sous la férule de Gaëtan Runghien.  Il s’est fixé pour objectifs de reconquérir ses titres nationaux et africains. Il espère remporter l’or aux Jeux des îles de l’océan Indien 2000 et une médaille olympique en 2020 à Tokyo.

Un come-back à la Rambo. « La carrière d’un boxeur n’est jamais terminée tant qu’il ne décide pas lui-même de tourner la page », dit Kennedy St Pierre. Ce gaillard de 1m80 avait pris ses distances des rings depuis début 2018. « J’avais des problèmes personnels et je n’avais pas le soutien nécessaire pour continuer », affirme-t-il. Tout cela est derrière lui, car Kennedy St Pierre a repris les entraînements depuis une semaine et il a des objectifs bien précis en tête.

« J’ai eu le temps de bien réfléchir à ce que je voulais faire. J’ai repris les entraînements avec l’idée de remporter les championnats de Maurice. Puis vaincre lors des Jeux des îles de 2019 devant mon public. Puis j’irai chercher une nouvelle médaille d’or aux Jeux d’Afrique, une qualification olympique et une médaille aux JO de 2020 à Tokyo », confie le boxeur.

Pour ce faire, il s’est tourné vers celui qui l’avait déniché, Gaëtan Runghien, l’entraîneur du Tranquebar Boxing Club. C’est sous la direction de ce dernier, qu’il a progressé pour s’affirmer, au fil des années, comme l’un des boxeurs phare de la catégorie des moins de 69 kg. Il est ensuite passé de la catégorie des moins de 69 kg à celle des 75 kg, puis il a évolué en 81 kg pour terminer ensuite à 91 kg et connaître le même succès.

« Le reprise est très dure. J’ai du poids à perdre pour retrouver la forme. Je connais le chemin à parcourir pour retrouver le plus haut niveau. Je suis motivé. Je ne travaille pas et je consacre toutes mes journées aux entraînements », dit-il.

Les deux dernières sorties internationales de Kennedy St Pierre se sont soldées par des défaites en quarts de finale aux JO de Rio en 2016 et aux Championnats d’Afrique de 2017. Avant cela il avait été sacré champion aux Jeux d’Afrique en octobre 2015 au Congo-Brazzaville. Puis, vainqueur du tournoi qualificatif du continent Africain, en mars 2016, à Yaoundé au Cameroun.

Au fond du trou

En 2011, le boxeur James Kennedy St Pierre avait été tout simplement irréprochable, voire intraitable. Que ce soit sur la scène locale ou continentale, il avait brillé de mille feux. À 18 ans seulement, il avait été médaillé d’or aux Championnats d’Afrique de Yaoundé, au Cameroun, puis aux Jeux d’Afrique de Maputo, au Mozambique.

Puis, après un passage à vide, il a décroché la médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth, à Glasgow, en 2014. Cela lui avait ouvert les portes de l’AIBA Profesionnal Boxing et il a évolué sur ce circuit pendant une saison en 2015.  Ce qui lui avait contraint de faire l’impasse sur les JIOI de 2015 à La Réunion. « Je boxerai en +91kg s’il le faut lors des JIOI. J’ai faim de cette médaille d’or que je veux offrir à mes compatriotes. Car, je n’étais pas de la partie en 2015. Mais je retournerai en 91kg par la suite », dit-il.

Comme beaucoup d’athlètes qui ont mis leur carrière en suspens pour une raison ou une autre, Kennedy St Pierre a vu ses allocations octroyées par le ministère de la Jeunesse et des Sports sous la High Level Sports Unit passer de la catégorie continentale (Rs 16, 000 à Rs 23, 000) à néant.

« Les autorités vous adulent quand vous remportez des médailles d’or et faites honneur au pays. Puis, elles vous lâchent quand vous êtes au fond du trou. C’était une des raisons de ma défection. Mais, j’ai passé ce cap. Je suis motivé pour prouver que je peux faire mieux », affirme Kennedy St Pierre.

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019