Terence Saramandif (2e à gauche) veut promouvoir le canoë-kayak.

Canoë-kayak : huit Mauriciens attendus pour les JOJ 2022

By Ashfaq Muhamodsaroar Mardi 18 Décembre 2018 Sports individuels O commentaire 0 views

Le médaillé d’or des derniers Jeux olympiques de la Jeunesse, Terrence Saramandif, a un projet : celui d’avoir huit Mauriciens présents aux Jeux Olympiques de Jeunesse 2022, à Dakar. Il compte mettre ses compétences au service de la Fédération mauricienne de canoë-kayak.

Huit Mauriciens défendant le quadricolore en canoë-kayak aux Jeux olympiques de la Jeunesse 2022, à Dakar, au Sénégal. C’est le projet du médaillé d’or des derniers Jeux olympiques de  Jeunesse 2018, Terence Saramandif. Ce dernier compte mettre son expérience au service du sport local et aider à l’épanouissement de cette discipline à Maurice.

Il souhaite aider à la mise sur pied d’un club à Maurice. Fin janvier 2019, un club de canoë-kayak devrait ouvrir ses portes à Port-Chambly. « Je peux partager mon expérience, trouver du matériel, transmettre mon savoir et organiser des camp d’entraînement à Maurice, à La Réunion et même en France. Si nous avons suffisamment de jeunes, une sélection peut être constituée. L’objectif est d’avoir huit qualifiés pour Dakar 2022 », précise-t-il.

À Dakar en 2022, le céiste âgé de 16 ans espère voir un Mauricien et une Mauricienne dans chacune des quatre catégories au programme, soit le canoë sprint, le canoë slalom, le kayak sprint et le kayak slalom. Son père, Henley Saramandif, souligne qu’ils aideront ce sport à se développer à Maurice. « Si Terence a pu avoir une médaille aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, pourquoi pas un autre Mauricien. Terence change de matériel chaque année et ceux qu’il n’utilise plus sont toujours en bon état et peuvent servir à la formation des jeunes », explique Henley Saramandif.

Le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, a souligné que Terence Saramandif pourra compter sur son soutien. « Nous allons voir avec le Comité international olympique si une bourse peut être accordée à Terence. Il pourra compter sur le soutien du COM, tant pour sa carrière que pour son projet de faire évoluer cette discipline à Maurice », explique Philippe Hao Thyn Voon.

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019