À Coeur Ouvert avec...Olivier Le Court de Billot : le rêve de passer professionnel

By Gangaram Lundi 16 Avril 2018 Sports individuels , Cyclisme , O commentaire 0 views

Le cyclisme et Olivier Le Court de Billot font la paire. Ce passionné du vélo a fait de sa discipline son gagne-pain. Il ambitionne de passer professionnel dans un proche avenir et rêve de voir le sport mauricien, parmi les meilleurs pays d’Afrique et même mondial.  

Racontez-nous votre parcours dans le sport…
Depuis tout petit, je pratiquais du tennis, du football et du rugby. De plus, je faisais de la musculation en salle. Quand je me suis initié au vélo, j’ai tout délaissé pour être au mieux de mes possibilités. Ma passion pour le cyclisme a grandi au fur et à mesure de ma progression. J’ai participé à quelques saisons à Maurice pour ensuite partir en Europe pour pouvoir vivre de mon sport. J’ai saisi ma première chance et je suis allé en Allemagne pendant deux ans. Par la suite, j’ai intégré une équipe en Alsace pendant une année avant de partir pour une autre non loin pour deux saisons. À un moment, j’ai pensé à tout arrêter en raison de plusieurs galères, pour vivre une vie normale comme tout le monde.  Mais j’ai persévéré. Je me retrouve au Sud de la France et cette saison-là m’a ouvert les yeux. Depuis trois ans, désormais, je roule avec la meilleure équipe française à Toulouse, le GSC Blagnac VS31 et je vis maintenant de ma passion. 

Une compétition qui vous a marqué…
En 2011, dans la catégorie des juniors, j’ai participé au Championnat du monde sur route à Copenhague, Danemark. C’est peut-être l’un des moments les plus émotionnels pour moi. Ma victoire au Tour de Maurice, en 2017, reste ma plus belle victoire que je n’oublierais jamais. Mon cœur se bat toujours quand je regarde les photos. 

Votre plus grande déception ?
J’en ai eu pas mal de déceptions avec la fédération de l’époque. Je me faisais tout avoir avec les sélections, alors que j’avais clairement ma place et qu’à côté, je n’ai pas fait tous les sacrifices juste pour moi.Mon but était, aussi, de rendre le pays fier. Je ne sentais vraiment pas le soutien de ma fédération, au contraire on me poignardait dans le dos. Cela doit être ma plus grosse déception, donner sans remerciements. Heureusement que maintenant, ce n’est plus le cas.

Votre source de motivation ?
Ma famille, mes proches, mes amis et ma petite amie. Ils sont toujours là pour me booster. Sinon, avant les courses, j’aime bien regarder des photos ou vidéos des courses dans lesquelles j’étais bien. J’écoute aussi beaucoup de musique qui me motive surtout à l’entraînement.

La plus belle chose qui vous est arrivée dans votre vie...
C’est incontestablement le soutien de ma famille, Ils sont toujours derrière moi. Leur confiance et leur fierté sont inégalables. J’ai de la chance. Je suis aussi fier d’être né à Maurice. 

Votre souhait le plus cher …

C’est de réussir dans la vie, de finir ma vie heureuse sans regret avec une bonne personne et un bon entourage.

Êtes-vous superstitieux ?
Cela dépend de ma situation. Si je suis mal, il m’arrive de prier pour me remonter le moral, sinon je ne le fais jamais. Je touche du bois quand je dis que je n’ai jamais eu de fractures.

Quelle place occupe Dieu dans votre vie ?
Je ne sais pas si j’y crois, mais quand je perds quelqu’un de proche, dès fois je lui parle à travers une prière. C’est difficile à dire.

Si vous aviez le pouvoir de changer le monde, qu’auriez-vous fait ?
J’aurais supprimé le fait que la nature a besoin de la pluie et du froid, pour qu’il fasse toujours beau et chaud.

Ce qui vous attire le plus chez une femme…
Le regard et sa décence. Sinon, je marche vraiment au feeling. 

La politique vous intéresse ?
Pas du tout.  J’aime savoir ce qui se passe en gros. C’est vraiment un truc qui m’ennuie. 

Votre péché mignon…
Le chocolat et la bière.

Votre week-end idéal...
En montagne dans un petit chalet, le soleil. Personne dans les parages. Une randonnée dans la matinée pour s’arrêter faire un pique-nique sur un sommet. Le soir, bouteille de vin et saucisson à côté de la cheminée en compagnie de la femme que j’aime. 

Votre passe-temps...
Promenade en centre-ville avec les copains, jeux vidéo et Netflix.

Votre artiste préféré...
James Blunt ou Enrique Iglesias.

Votre style de musique...
Tout, sauf le métal.

Vous chantez ?
Sous la douche et dans la voiture, pas plus.

Votre plat préféré…
Lasagne.

Votre animal préféré…
Le chien.

Votre équipe de foot préférée ?
Manchester United, même si je ne suis plus le foot. Mais à l’époque c’était eux et comme je suis fidèle, cela ne changera jamais.

Vos attentes du sport mauricien…
Que l'on devienne vraiment un des meilleurs pays africains. Et, même mondial dans plusieurs disciplines.

Si vous accédiez au poste de ministre de la Jeunesse et des Sports du pays…quelles seraient vos priorités ?
Mes priorités seraient de vraiment progresser au niveau de l’organisation, du suivi pour que cela soit vraiment professionnel. Pour avoir des sportifs de haut niveau ou professionnels, il faut que les supports, le staff, la fédération entre autres, soient le plus pro possible.  

Une citation, dont vous vous inspirez toujours ...
« Keep smiling ». Je l’ai tatoué au bras. Dans mes galères, elle me rappelle toujours de garder le sourire quoi qu’il arrive, car, au final, la vie est belle.

Votre rêve ?
Devenir un coureur cycliste professionnel.

Carte de  visite

Nom : Olivier Le Court De Billot

Âge : 24 ans

Profession : Cycliste

Situation de famille : Célibataire

Sport : Cyclisme sur route

Cela peut vous intéresser