Jean-Claude Nagloo et Rajen Dorasami sont les seuls locaux à avoir occupé le poste de DTN.

Création d’une académie d’entraîneurs à Maurice : des experts de l’INSEP assureront la formation

By DefiSports Samedi 01 Septembre 2018 Athlétisme O commentaire 0 views

Le Comité olympique mauricien et le ministère de la Jeunesse et des Sports travaillent de concert sur le lancement d’une Académie d’entraîneurs à Maurice. Des experts de l’Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP) formeront les techniciens.

Le projet a pour but de produire des entraîneurs qualifiés, qui pourront éventuellement occuper le poste de Directeur technique national (DTN). « Il ne faut pas se voiler la face. Il y a un manque d’entraîneurs qualifiés à Maurice. D’où le besoin de faire appel à l’expertise étrangère pour nous aider dans plusieurs disciplines sportives », fait ressortir Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité olympique mauricien (COM).

Ce dernier a eu des discussions sur le projet avec les responsables de l’INSEP en France le mois dernier. « Ils sont d’accord pour nous aider dans ce projet en mettant à notre disposition des experts pour assurer la formation. Ce sera une étude de longue durée, soit sur trois à quatre ans », souligne-t-il.  Et de faire ressortir : « Nous allons devoir mettre la main à la poche pour financer ce projet. Cela vaut vraiment la peine. Car c’est le sport mauricien qui en sortira gagnant. Avoir des techniciens qualifiés nous permettra de tirer notre sport vers le haut. Nous avons des entraîneurs qui ont d’énorme potentiel, mais ils n’ont pas les moyens pour aller se perfectionner. »

L’objectif à la longue est de former des Mauriciens qui pourront occuper des hauts postes de responsabilité, comme celui de Directeur technique national. « Ce sera à notre avantage. Car, un DTN étranger ne reste pas plus de quatre à cinq ans. Ensuite, il n’y a pas de suivi. C’est tout le travail abattu au cours de ces années qui tombe à l’eau », précise Philippe Hao Thyn Voon.

Le COM sollicitera l’aide financière du Comité international olympique pour ce projet. « Nous avons une enveloppe de Rs 500 000 annuellement du CIO pour la formation des entraîneurs.  Nous organisons une formation sous la férule d’un expert de la Fédération sur une durée d’une semaine par an dans deux disciplines. Nous allons investir cet argent dans le projet d’académie, mais nous rechercherons également une aide financière additionnelle », confie-t-il. Les experts de l’INSEP seront à Maurice en janvier 2019 pour un exercice de détection des entraîneurs dans les différentes disciplines.  Deux fils du sol ont occupé le poste de DTN à ce jour, notamment Jean-Claude Nagloo (boxe) et Rajen Dorasami (football).

Cela peut vous intéresser