Samuel Gallet (à gauche) participe à un stage de perfectionnement dans l’Hexagone.

En France : Gallet et How goûtent à leur premier podium

By Loïc Gangaram Jeudi 13 Juin 2019 Sports individuels , Cyclisme , O commentaire 0 views

Les coureurs mauriciens Samuel Gallet et Matthew How ont réalisé une belle prestation dimanche en France. Ils ont terminé à la deuxième place au Grand Prix Cycliste de Villemoustaussou et au critérium de Brioude respectivement.

Il ne cesse de faire parler de lui. Le cadet du Faucon Flacq-KFC, Samuel Gallet, a sorti une belle performance dimanche sur les routes françaises. Au départ du Grand Prix Cycliste de Villemoustaussou, le Mauricien a pris une très encourageante deuxième place. Il a bouclé les 60 km du jour dans un chrono d’une heure, 43 minutes et 27 secondes. À l’arrivée, il comptait un retard d’une minute et 36 secondes sur le gagnant, Ruben Josse (1h41’51). Le podium a été complété par le sociétaire de Villeneuve cycliste, Théo Cayre (1h44’37).

Invaincu chez les cadets depuis le début de la saison à Maurice, Samuel Gallet participe depuis le mois de mai à un stage de perfectionnement dans l’Hexagone.

De son côté, Matthew How est passé tout proche d’une première victoire en France. Le Mauricien s’est fait battre au sprint au Critérium de Brioude, dimanche. Sous les couleurs de l’USP Issoire, le cycliste est tombé sur un Thibault Gagnaire des grands jours. Le coureur de l’EC Saint-Etienne Loire a parcouru la distance de 89,9 kilomètres en une heure, 50 minutes et 27 secondes, avec Matthew How dans ses roues.

Lundi, Dylan Redy et Alexandre Mayer étaient au départ du Grand Prix de la Pentecôte à Moncontour. Engagé avec la Team Fybolia-Locminé, le premier nommé a pris la 17e place dans le même temps que le vainqueur, le Français Nicolas David. Il a bouclé les 120 km en trois heures et sept minutes. Alexandre Mayer n’a pu terminer la course.

Tour de France

Froome déclare forfait

Chris Froome au tapis ! Une grave chute à l’entraînement a anéanti, mercredi à Roanne, les chances du Britannique, forfait bien sûr pour le Dauphiné mais surtout, d’ores et déjà, pour le Tour de France qu’il envisageait de gagner pour la cinquième fois cet été.

« C’est un accident grave », a déclaré à France Télévisions le patron de l’équipe Ineos, Dave Brailsford. « Il est dans un état très, très sérieux. C’est clair qu’il ne prendra pas le départ du Tour », le 6 juillet, à Bruxelles.

Froome souffrirait notamment d’une fracture ouverte du fémur, selon un témoin présent sur les lieux de l’accident. Il est également touché à d’autres endroits du corps (coude notamment).

Le Britannique a été soigné sur place, d’abord par le service médical de l’organisation (ASO), puis par les pompiers et le Samu.

C’est une rafale de vent qui est à l’origine de la chute de Froome, parti reconnaître en milieu de journée, sous le soleil, le parcours du contre-la-montre du Dauphiné avec son lieutenant, le grimpeur néerlandais Wout Poels.

« Ils roulaient très vite, il y avait beaucoup de vent. Le vent a pris la roue de devant et il (Froome) est rentré dans un mur », a expliqué Brailsford.

La chute du quadruple vainqueur du Tour de France s’est produite dans le village de Saint-André d’Apchon (Loire), où les coureurs passent à environ 60 km/h, la vitesse estimée par plusieurs d’entre eux.

Le Britannique de 34 ans a remporté le Tour à quatre reprises (2013, 2015, 2016 et 2017).

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019