Entraîneur national - Alain Happe : « Je ne suis pas venu mendier à Maurice »

By Olivier Li Samedi 11 Juillet 2015 Football , Football Local , O commentaire 0 views
Propulsé au poste de Directeur technique national (DTN) de football après le départ de Didier Six, Alain Happe attend toujours de toucher le salaire promis par la Mauritius Football Association (MFA). Cette dernière lui avait proposé une enveloppe mensuelle de 5000 euros, soit environ Rs 200 000. Selon le principal concerné, deux mois après sa nomination en tant que coach national, il n’a touché qu’un acompte de Rs 110 000 sur les deux mois de salaire qu’il devait percevoir, soit Rs 400 000. « On m’a fait comprendre que les comptes sont bloqués . C’est pour cette raison qu’on ne peut me rémunérer correctement », explique l’homme fort du Club M. Alain Happe s’est dit déçu de cette situation, qu’il espère va évoluer au plus vite. « C’est dommage parce que je pense que je fais de mon mieux. Je ne suis pas venu mendier à Maurice. J’ai une famille à nourrir », précise-t-il. Par ailleurs, le Français, qui opérait en situation irrégulière à Maurice, a obtenu son permis de travail vendredi. « La MFA m’a informé vendredi qu’elle avait pu finaliser mon permis de travail », avance-t-il. Le technicien a aussi fait part de son mécontentement du fait qu’il ne dispose pas d’un moyen de transport pour assister aux differents matchs de championnat. De son côté, la MFA avance que ses comptes étaient gelés, dû à un problème de ‘Security Bond’, ce qui explique le retard dans le paiement de salaire du technicien français. Après une dérogation accordée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, la MFA pourra effectuer le paiement des salaires. « On va régler le salaire d’Alain Happe pour le mois de juin. On lui a accordé une avance de Rs. 110 000 et il nous reste à lui remettre Rs 50 000 seulement. Il perçoit un salaire de 4000 euros, et non 5000 euros comme il l’avance. Ce qui représente environ Rs 160 000 », précise Mustapha Chitbahal.

Cela peut vous intéresser