Thierry Julie tourne le dos à la sélection nationale de basket-ball.

Entraîneur national : Thierry Julie claque la porte

By Esmyot Samedi 24 Mars 2018 Sports collectifs , Basketball , O commentaire 0 views

Ras le bol. Thierry Julie a décidé de quitter son poste d’entraîneur national de la sélection masculine de basket-ball. Nommé en septembre 2017, il peste contre le fait qu’il n’a pas eu de confirmation de la Fédération mauricienne de basket-ball pour ce poste. Ce que réfute le président Hedley Han.

« Je ne compte plus continuer en tant qu’entraîneur national de la sélection masculine de basket-ball », nous lance Thierry Julie. La Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) avait désigné Thierry Julie et Vincent Boîtier pour prendre en charge les entraînements nationaux après le départ du Directeur technique national Jean-Paul Rebatet, dont le contrat n’a pas été renouvelé. Mais, voilà que Julie quitte le navire après six mois.

« Je n’ai pas eu de lettre officielle de la fédération pour me confirmer à ce poste. Ensuite, il y a un certain laxisme au niveau fédéral. C’est vrai qu’on n’est pas rémunéré pour ce travail, mais cela n’empêche pas qu’on soit traités en tant que professionnels », martèle Thierry Julie. Il était parti en Inde en novembre et décembre 2017 et il n’a pas repris les rênes de la sélection depuis son retour au pays. C’est Vincent Boîtier qui assure les entraînements deux fois par semaine. « J’attendais une réaction de la Fédération. Ils m’ont convoqué pour une réunion qui n’a jamais eu lieu », dit Julie.

Hedley Han, président de la FMBB, donne une autre version. « Les postes d’entraîneurs nationaux ont été approuvés par le comité directeur et cela peut se vérifier dans le procès-verbal. On a envoyé des courriels à ceux concernés pour les informer. Maintenant, chacun fait ses choix et personne n’est indispensable. Nous aurons bientôt un nouveau Directeur technique national et de nouvelles structures seront mises en place », explique-t-il.

Thierry Julie, qui a participé à quatre éditions des Jeux des îles de l’océan Indien en tant que joueur, tire la sonnette d’alarme concernant la préparation en vue de l’échéance de 2019.

« Le dernier match de notre sélection nationale remonte aux JIOI de 2015. C’est toujours le même scénario. Il n’y a jamais de suivi. On ne peut espérer de bons résultats. Je ne veux pas en faire partie. J’ai tourné la page concernant l’équipe nationale. Mais, je pourrai aider concernant la formation », indique Thierry Julie.

Cela peut vous intéresser