Haltérophilie - Praful Prithipaul testé positif: Du Stanozolol détecté dans son urine

Samedi 22 Aout 2015 JIOI 2015 O commentaire 0 views
Dans le cas de dopage suspecté en haltérophilie, le contrôle réalisé en avril dernier sur Praful Prithipaul a révélé la présence d’un agent anabolisant. Du Stanozolol a été trouvé dans l’échantillon d’urine du triple médaillé de bronze aux Jeux des îles de l’océan Indien. Le Stanozolol est un produit interdit par l’Agence mondiale antidopage et s’inscrit sous la catégorie des agents anabolisants, prohibés sur la liste publiée par cette instance. Selon une source à l’Anti-doping Unit à Maurice, c’est cette substance qui a été trouvée dans l’échantillon d’urine de l’haltérophile Praful Prithipaul, triple médaillé de bronze aux derniers Jeux des îles de l’océan Indien. Lors d’un contrôle antidopage, c’est le sportif lui-même qui manipule le flacon, le remplit et le met sous scellé. L’Anti-doping Unit s’occupe simplement d’envoyer l’échantillon au laboratoire et n’ouvre pas le flacon. Dans le cas de Praful Prithipaul, le contrôle a été réalisé le 21 avril dernier et l’analyse a été effectuée en Afrique du Sud. Le 28 avril, le laboratoire sud-africain a addressé une correspondance à l’unité antidopage à Maurice, pour accuser réception des flacons et pour l’informer qu’ils ont été reçus en bon état et selon les normes. Pour rappel, ce même produit avait été retrouvé dans l’échantillon d’urine de l’haltérophile Anthony Madanamootoo en 2014, après qu’il eut été contrôlé lors des Championnats d’Afrique junior en Tunisie. Praful Prithipaul sera entendu par un « hearing panel » de la Mauritius Amateur Weightlifters and Powerlifters Association au courant de la semaine. Il dispose de 21 jours à partir de l’annonce des résultats de ses analyses pour faire appel.   [box type="shadow" align="aligncenter" class="" width="660"]Qu’est-ce que le Stanozolol ? Sur la liste des produits interdits par l’Agence Mondiale Antidopage, on retrouve le Sanozolol sous la catégorie des agents anabolisants. Il est classé en tant que stéroïde anabolisant androgène. Ce produit est un dérivé synthétique de la testostérone. Utilisé en médecine pour traiter notamment l’anémie, il est également considéré comme substance dopante en sport, car il augmente les capacités physiques de ceux qui la consomment, en stimulant la croissance musculaire et osseuse. C’est ce même produit qui avait été pris par l’athlète américain Ben Johnson lors des Jeux olympiques de Séoul, en 1988. [/box]

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019