Vijay Anand Bundhoo avait chuté sur Keiko lors de la 8e journée

Hippisme - Enquêtes: Allyhosain prend 3 semaines, amende pour Simon Jones

By Naushad Ali Dauhoo Mardi 11 Aout 2020 Défi Turf O commentaire 0 views

Quatre enquêtes se sont tenu ce mardi matin qui a débouché sur la suspension de Jameer Allyhosain alors que Simon Jones devra débourser une amende.

Décidément, ce n'est pas la saison de Jameer Allyhosain, lui qui a été une nouvelle fois sanctionné par les Commissaires de Courses. Présent pour l'enquête concernant sa chute sur Keiko lors de la 8e journée, Vijay Anand Bundhoo a été vue avec des béquilles. Ce dernier a fait un 'flash-back' de l'incident qui s'était produit aux abords du 1300m. Selon lui, avec les pressions qui s'amenait à l'extérieur tandis que le tournant s'approchait, il s'est retrouvé à court d'espace avec son coursier et a frappé de plein fouet les barres intérieurs. Nooresh Juglall, en selle sur Watch Me Dad, a argué qu'il n'avait, lui aussi, pas d'espace et que dans ces circonstances, il était difficile pour lui de faire mieux. Pressé de questions, Jameer Allyhosain, associé à Zodiac Jack, devait reconnaitre que son cheval avait tendance à verser vers l'intérieur, mais qu'il a fait l'effort voulu pour redresser son cheval. Il a ajouté qu'il pensait être 'cleared' de Watch Me Dad et alors qu'il rediriger sa monture vers l'intérieur, au même moment, Nooresh Juglall a améliorait sa position selon lui. Avec les 'rails' à cet endroit précis, cela a contribué à cet incident d'après le jockey Allyhosain.

Les explications d'Allyhosain n'ont cependant pas convaincu le board qui l'a 'charged' sous le règlement 160 A (f) de 'careless riding'. La bande à Stephan de Chalein estime que le cavalier a laissé le pensionnaire de Jean Michel Henry 'shifted in' alors qu'il n'était pas suffisamment 'cleared' de Watch Me Dad qui a son tour a mis la pression sur Keiko. Le cheval de Simon Jones a 'run out of room' et a heurté les barres, désarçonnant Vijay Anand Bundhoo. Même s'il a plaidé coupable, il a été sanctionné d'une suspension de trois semaines, assortie d'une amende de Rs 50 000.

À la fin de l'enquête, on pouvait voir un Jameer Allyhosain exaspérer, surtout avec les suspensions qui s'enchainent. Le Mauricien peut toujours, s'il le souhait, faire appel de ces sanctions.

Simon Jones à l'amende

Deux autres enquêtes n'ont rien donné. Tout d'abord, dans la 3e course de la 9e journée. Akash Aucharuz a du s'expliquer le pourquoi de n'avoir pas piloté Heart Of Darkness jusqu'au but. Dans sa défense, il a avancé qu'il sentait que son coursier n'était pas à l'aise depuis le début de la ligne droite et de ce fait, il a préféré ne pas persister. Aucharuz devait même dire qu'il avait 'report the matter' avec John Smith, un officiel du club, mais probablement, par oublie, ce dernier n'a pas enregistré son rapport après la course. Les Racing Stewards ont décidé de ne pas aller de l'avant avec cette enquête et ont donné le bénéficie du doute au jockey mauricien.

L'autre enquête concernant un incident dans la 8e course, toujours de la 9e journée. Roby Bheekary qui pilotait Memphis Mafia s'est retrouvé coincé sur les barres aux abords du 1300m ou il a dû reprendre sa monture. Nishal Teeha, jockey de Minnesota Dream et Swapneel Rama qui montait Lucky At Last se sont expliqué devant Miss Julia Keervy. Teeha a reconnu que son coursier a versé sur le sujet de Ricky Maingard, mais a fait ressortir qu'il avait également eu la pression de Lucky At Last. De son côté, Swapneel Rama a expliqué qu'il n'a jamais laissé sa monture verser sur Minnesota Dream. Il a précisé qu'il se servait du coursier de Nishal Teeha comme 'guide' et voyageait à ses côtés. Ne pouvant attribuer la faute à un jockey en particulier, le board a catégorisé cela comme un 'racing incident'.

Par ailleurs, l'entraîneur Simon Jones a signé un 'admission of guilt' de Rs 5 000 pour s'être servi d'une autre casaque sur son coursier Trojan Winter dans la 7e course de samedi.

Cela peut vous intéresser