Amar Sewdyal a dû s'expliquer par rapport à El Patron, vainqueur de la 9e course, samedi dernier.

Hippisme - Enquêtes: Bussunt doublement sanctionné, Amar Sewdyal convoqué

By Naushad Ali Dauhoo Mardi 15 Septembre 2020 Défi Turf O commentaire 0 views

Après sa suspension obtenue, samedi, sur Valerin, Sunil Bussunt a comparu dans trois enquêtes ce mardi matin ou il a été doublement sanctionné pour cause d'interférence.

La première pour une faute commise sur Skip The Red aux abords du 350m. Il n'aurait pas fait suffisamment d'efforts pour empêcher que sa monture 'shift in' sur Burg dont le jockey a dû reprendre son coursier. Il s'est vu infligé d'une amende de Rs 25,000. Pour la deuxième effraction sous le règlement 160 A (f), il a écopé de deux journées de mises à pied, assorties d'une somme monétaire de Rs 25 000. Cela concerne un incident au 600m ou El Patron a coupé devant Birthday Boy et Icebreaker qui se trouvaient sur les barres alors qu'il n'était pas 'clear'. Toutefois, cette suspension sera purgée concurremment avec celle de samedi. Ainsi, Sunil Bussunt sera suspendu pour deux journées et devra débourser une somme totalisant Rs 50, 000.

À faire ressortir que le cavalier mauricien a plaidé coupable pour les deux incidents.

'Not proceed further with the enquiry'

La 9e course de la 15e journée, remportée par El Patron, avait suscité pas mal de bruits par rapport à un 'no go' comme on le dit si bien dans le jargon hippique. Ce mardi matin, Sunil Bussunt n'était pas en selle sur les chevaux d'Amar Sewdyal. Ce dernier fut, du reste, convoqué dans la salle des Commissaires. Sunil Bussunt était lui également présent, car il avait demandé à ce que les instructions soient données devant le board, samedi, avant le départ.

Pressé de questions sur le pourquoi avoir fait cette demande, le jockey Bussunt a gardé le silence complet et n'a pas voulu évoquer la/les raisons. Il devait toutefois dire qu'il pensait que le cheval allait courir avec le 'ring bit' vu qu'il avait travaillé ce coursier à l'entraînement avec ce mors.

Il faut dire que les trois 'concerns' des Racing Stewards étaient que
1. C'est Sunil Bussunt, lui même, qui est venu demander à ce que les instructions soient données devant les Commissaires
2. Le coursier n'a pas couru avec le mors 'habituel'
3. Le drift dans la cote du cheval peu avant la course

Amar Sewdyal a dit qu'il avait essayé, en alternance, le 'ring bit' et le 'normal bit' avec El Patron à l'entraînement, mais que pour la journée de samedi. L'entraîneur a fait ressortir qu'il avait eu une conversation avec le cavalier brésilien pour le convaincre de s'engager pour lui quelques semaines auparavant, car l'autorisation pour Manuel Martinez prenait trop de temps et pensait que sa demande allait être rejetée. Nunes lui aurait fait comprendre qu'il était disponible pour les deux derniers mois de l'année. Toujours selon Amar Sewdyal, le jockey lui aurait, alors, donné des conseils notamment qu'il aime faire travailler ses chevaux en solitaire et n'aime pas se servir des mors autre que le 'normal bit'.L'entraîneur a aussi fait une parenthèse avec les recommandations de Bernard Fayd'herbe, quelques années de cela et qu'il a implémenté les conseils en questions.

Amar Sewdyal a expliqué le fait d'avoir eu pas mal de succès avec le 'Ring bit' dans le passé, il n'a pas trouvé utile de tout changer d'un coup, d'ou le fait de se servir de ce mors de temps à autres au training.

Le chef palefrenier, Neeraj Runglollsingh fut alors convoqué à l'intérieur. Il a témoigné, en disant, qu'effectivement El Patron avait travaillé avec le 'ring bit' et le 'normal bit' en alternance au training, avant d'ajouté que pour la journée de samedi, le coursier avait été équipé d'un mors normal.

Après avoir écouté les explications de l'entraîneur, le board a décidé de ne pas aller de l'avant avec cette enquête.

Cela peut vous intéresser