JIOI - 100 jours 100 sportifs - Bryan Étienne : «Mon objectif : redorer le blason du judo mauricien»

By Kevin Manoo Lundi 10 Juin 2019 Evènements sportifs , JIOI 2019 , O commentaire 0 views

Pour sa deuxième participation aux Jeux des îles de l'océan Indien, Bryan Étienne a les yeux braqués sur l'or. Son objectif est d’aider le judo mauricien à retrouver ses lettres de noblesse dans la région indianocéanique.

«Les Jeux des îles dans notre pays, nous donne l'occasion de montrer que nous sommes faits d'un tout autre métal », souligne Bryan Étienne. Il ajoute que l'ancienne et la nouvelle génération de judokas locaux le savent aussi.

En 2015, il avait réussi son entrée aux Jeux des îles à La Réunion. Il a remporté une médaille de bronze dans sa catégorie et une en argent par équipe. Cette année, il compte bien tout donner. Son rêve est d’insuffler une nouvelle dynamique au judo mauricien. « L'équipe au complet est consciente que nous avons une lourde responsabilité sur nos épaules. Mais nous nous entraînons corps et âme pour atteindre notre objectif qui est de redorer le blason du judo mauricien. Le potentiel est bel et bien là. »

Depuis son retour en 2017, Bryan Étienne s’est donné à fond, afin de retrouver sa place en sélection. « Nous avons tous quelque chose à prouver. C'est pour cela que nous ne reculons devant rien. En début d'année, j'ai obtenu une médaille de bronze à l'Open de Saint-Denis à La Réunion. En septembre 2018, j'ai décroché le titre de champion national. Mais j'ai surtout dû me battre bec et ongles pour obtenir ma place en sélection. J'ai disputé plusieurs test-matchs. Mes victoires ont fait de moi le choix numéro 1 dans la catégorie des moins de 81 kg. Mon objectif, c'est de prouver que ma titularisation en sélection n'a pas été le fruit du hasard, mais que je suis bel et bien le meilleur judoka de ma catégorie à Maurice et dans la région », explique-t-il.

Cependant, concilier son activité professionnelle et les entraînements n'est pas chose facile pour Bryan Étienne, surtout qu’il travaille dans une entreprise de construction.

« Je travaille souvent sept jours sur sept. Ce n'est pas une mince affaire de conjuguer le travail et les entraînements pour la sélection. Mais je suis un accro au judo et je fais tous les sacrifices voulus pour atteindre mon objectif qui est l'or en juillet. Je veux rendre fiers ma famille, mes proches et tous ceux qui me soutiennent depuis mes débuts, surtout ceux dans le club de Sainte-Croix », fait-il ressortir.

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019