JIOI - 100 jours 100 sportifs - Widaad Gukhool : «Il me manque l’or en simple»

By . DefiSports Lundi 24 Juin 2019 Evènements sportifs , JIOI 2019 , O commentaire 0 views

Elle est une habituée de la grand-messe sportive indianocéanique. À 25 ans, Widaad Gukhool disputera ses 4es Jeux à domicile en juillet prochain. Son objectif est de ramener le précieux métal qui manque à son palmarès : l’or en simple dames.

La pongiste compte quatre médailles d’or, une d’argent et deux de bronze en trois participations pour les Jeux des îles. Cependant, Widaad Gukhool court toujours derrière l’or dans le tableau simple. « J’ai fait de cela un objectif personnel. Je vais me battre pour y arriver. J’espère que la chance sera aussi de mon côté, comme je vais jouer à la maison », confie-t-elle.
L’année dernière, à cette période, la participation de Widaad Gukhool était incertaine. Elle avait subi une opération fin 2017 et n’avait pas encore repris les entraînements. « Je me faisais du souci, car je ne voulais, pour rien au monde, manquer les Jeux des îles, surtout que cette manifestation sportive se déroule sur notre sol.  Néanmoins, je gardais l’espoir d’être rétablie à temps pour être de la fête. J’ai eu raison d’y croire », lâche-t-elle.

Ce n’est qu’en août dernier qu’elle a repris sa raquette. « J’ai pris un peu de temps pour me mettre dans le rythme.  J’ai dû bosser très dur et je suis pratiquement à mon meilleur niveau », déclare la pongiste qui évolue en Suède.

La jeune femme a rejoint la sélection en début de semaine et s’entraîne sous la férule du Directeur technique national, Cédric Rouleau.

« Je suis contente de faire partie de l’équipe de Maurice pour les Jeux des îles. Je vais me donner à fond pour aider mes coéquipiers dans les tableaux doubles et par équipe. We will go for gold », dit Widaad Gukhool.   

La pongiste reste concentrée sur sa préparation. Car, dit-elle, cette dernière ligne droite est cruciale. « Il faut surtout éviter toute blessure. Nous participons actuellement à un camp d’entraînement avec les sparring-partners chinois. »

La jeune femme avait participé à ses premiers JIOI en 2007 à Madagascar où elle avait ramené deux médailles de bronze, notamment en équipe et en double mixte. Quatre ans plus tard à Madagascar, elle effectue ses premières récoltes dorées : « J’avais remporté l’or en double mixte et dans le tableau par équipe ainsi qu’une médaille d’argent en double dames. J’étais trop contente de me retrouver sur la plus haute marche du podium. » En 2015 à La Réunion, elle empoche deux précieux métaux en double dames et par équipe. 

Widaad Gokhool n’est pas parvenue à décrocher un podium dans le tableau simple en quatre participations. Une fois, elle a atteint les quarts avant de s’incliner. Ce sera donc sa mission d’aller le plus loin possible dans l’épreuve individuelle pour les Jeux des îles de 2019.

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019