Thierry Julie poursuit l’aventure avec le Real de Port-Louis.

Julie refuse le poste d’entraîneur national

By Raboud Jeudi 10 Mai 2018 Sports collectifs , Basketball , O commentaire 0 views

Entre le poste d’entraîneur national de la sélection masculine dans le cadre des prochains Jeux des îles de l’océan Indien et le Real de Port-Louis son cœur balançait. Thierry Julie a finalement choisi la deuxième option.  

Il a tranché. Thierry Julie ne reprend pas son poste d’entraîneur national de la sélection masculine dans le cadre des prochains Jeux des îles de l’océan Indien (JIOC). Il a donc décidé de poursuivre l’aventure comme joueur au sein du Real de Port-Louis.

« Cela a été une décision difficile à prendre.  D’un côté, il y avait le poste d’entraîneur national et, de l’autre, mon club. Occuper le poste d’entraîneur national serait une nouvelle étape franchie dans ma carrière, mais je ne pouvais laisser tomber mon club qui a tant besoin de moi. Les règlements sont clairs. Je ne peux être à la fois joueur et entraîneur », explique Thierry Julie. Avant de poursuivre : « Il y a eu des circonstances qui ont fait que les choses se sont compliquées. Mais je ne vais pas revenir là-dessus. »

Nommé entraîneur national par la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), en septembre dernier, Thierry Julie avait rendu son tablier quelques mois plus tard. La raison : il n’a jamais obtenu une rencontre avec la Fédération et il n’a jamais été titularisé. Entretemps, il a signé avec son club Real de Port-Louis.

La semaine dernière, Julie a eu une réunion avec le président Hedley Han et quelques membres de la FMBB, qui lui ont demandé de reprendre le poste d’entraîneur national. Ce qui avait provoqué la colère de James Lee Fye, président du Real. À la suite de la décision du principal concerné, la Fédération a délivré à Thierry Julie sa licence de joueur mardi.

Cela peut vous intéresser