Le championnat repassera au mode amateur la saison prochaine.

La professionnalisation est bel et bien enterrée

By Gangaram Samedi 11 Aout 2018 Football , Football Local , O commentaire 0 views

Le championnat professionnel de football n’aura duré que quatre ans. La Mauritius Football Association a tranché : la ligue locale retourne au mode amateur. La saison qui arrive se disputera selon la formule aller-retour.

Un pas en arrière. Le championnat national de football ne se disputera plus sous l’ère de la professionnalisation. Le ministère de la Jeunesse et des Sports avait déjà pris la décision de ne plus apporter son soutien à ce projet, mal ficelé et très coûteux, selon lui. Face à cette situation, la Mauritius Football Association (MFA) a opté pour le retour à l’ancienne formule du championnat amateur.  « Il n’y aura pas de championnat professionnel la saison prochaine. Avec le coût de ce projet, nous avons décidé de revenir à un championnat amateur avec un simple aller-retour, mais nous projetons de revoir l’organisation pour la saison 2019/2020 », explique Samir Sobha, le président de la MFA.

La nouvelle saison devrait débuter en octobre. Une réunion entre les dirigeants de la fédération et les dix clubs du championnat devraient avoir lieu la semaine prochaine.

Depuis son introduction en 2014, la professionnalisation a toujours été remise en cause à la fin de chaque saison. L’aspect financier a été depuis toujours la source de tous les problèmes. Georges Chung, le père de la professionnalisation, avait laissé le navire entre d’autres mains après une saison seulement. Par la suite, la Mauritius Professional Football League a pris le flambeau mais n’a tenu que deux saisons.

Pour la dernière campagne, la MFA avait déboursé la somme de Rs 16 millions, à laquelle sont venues s’ajouter les Rs 17 millions du ministère de la Jeunesse et des Sports. Mais, une fois de plus, cette somme s’est révélée insuffisante. Les dix équipes en lice ont vu leurs allocations mensuelles passer de Rs 250 000 à Rs 170 000 et certains d’entre elles se sont retrouvées dans l’incapacité de payer le boni de fin d’année aux joueurs.

Les footballeurs demeurent les grands perdants de cet arrêt de la professionnalisation. Surtout ceux qui avaient quitté leur emploi pour entamer une carrière de joueur pro. Ils doivent désormais tout recommencer à zéro. À l’instar de Guilbert Labonté, capitaine de l’AS Quatre-Bornes : « J’ai perdu l’envie de jouer. Il faudra désormais tout recommencer. Nous sommes désormais dans l’attente pour savoir quel sera notre sort après l’arrêt de la professionnalisation. »

À un an des Jeux des îles de l’océan Indien, ce retour en arrière aura un impact sur la sélection nationale et, surtout, le niveau de jeu du football mauricien.

Filho attendu la semaine prochaine

Le sélectionneur du Club M, Francisco Filho, arrive à Maurice jeudi dans le cadre de la préparation en vue des deux matchs amicaux prévus début septembre. Les Mauriciens seront en déplacement pour en découdre face à Singapour le vendredi 7 septembre, avant de défier la sélection nationale indonésienne deux jours plus tard. « Ce seront les derniers matchs du Club M à l’extérieur, car nous avons l’intention de disputer nos prochaines rencontres à domicile devant notre public », évoque le technicien brésilien.

Un groupe de 30 joueurs a déjà démarré la préparation sous la férule du préparateur physique, Géraldo Marc.

Cela peut vous intéresser