Terence Saramandif et Margaux Koenig ont été récompensés pour leur succès aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018.

MJS - Remise des récompenses : Saramandif touche le plus gros chèque jamais offert par l’État

By Ashfaq Muhamodsaroar Mercredi 19 Décembre 2018 Athlétisme O commentaire 0 views

Le céiste Terence Saramandif a reçu un chèque de Rs 720 000, comme récompense après avoir décroché l’or aux derniers Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018. Il s’agit du plus gros montant jamais offert par le ministère de la Jeunesse et des Sports à un athlète.

Récompense historique pour une performance qui restera à jamais gravée dans l’histoire du sport mauricien. Terence Saramandif a reçu un chèque de Rs 720 000 des mains du ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint, mardi à l’hôtel Labourdonnais, lors de la cérémonie de remise de cachets aux athlètes ayant brillé lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018, à Buenos Aires.

Terence Saramandif avait remporté la médaille d’or en canoë slalom C1. Ce chèque représente le plus gros montant que l’État mauricien ait jamais offert à un athlète pour sa performance dans une seule compétition. « Le fait d’être sur le podium avec les couleurs mauriciennes et entendre l’hymne national cela m’a mis les larmes aux yeux. Je me m’attendais pas à ce qu’il y ait une telle mise en place pour moi et pour tous les athlètes présents dans la délégation pour nous remercier et nous féliciter. Je suis extrêmement heureux d’être là. Je remercier l’état et tous ceux qui nous ont encouragés », a dit le jeune homme.

Pour sa médaille de bronze, la cavalière Margaux Koenig a pour sa part touché Rs 80 000, tandis que son entraîneur Estelle Chane a perçue un montant de Rs 32 000. « C’est l’une des plus belles choses qui puissent arriver. Celle d’avoir pu représenter mon pays en Argentine et porter haut les couleurs de notre drapeau. J’en suis très reconnaissante et je remercie énormément le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Comité olympique mauricien et tous ceux qui m’ont entouré et m’ont permis d’en arriver là », s’est réjoui Margaux Koenig.

Pour sa part, le ministre Stéphan Toussaint a salué l’attitude des deux médaillés.  « À aucun moment, Terence et Margaux ne m’ont demandé ce que l’État allait faire pour eux. Bien au contraire, ils ont, de leur propre chef, proposé leur aide pour faire avancer leur sport dans le pays. Ils sont des exemples à suivre. C’est un honneur pour nous de récompenser ce genre d’athlètes qui brillent pour Maurice et qui souhaitent aider le pays sans rien demander en retour », a commenté Stephan Toussaint.

200 paires de dholl puri en cadeau

Terence Saramandif ne rentrera pas en France avec seulement ses Rs 720 000. Sa famille étant fan de dholl puri, le président du Comité olympique mauricien, Philippe Hao Thyn Voon, a déclaré qu’il leur en offrirait 200 paires. « Henley, le père de Terence, m’a dit que s’il rentrait à la maison sans 100 paires de dholl puri, la porte de chez lui ne s’ouvrirait pas. Je vais leur offrir 200 paires, afin qu’ils puissent bénéficier d’un accueil chaleureux », a précisé avec humour Philippe Hao Thyn Voon.

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019