Natation - Idris Sufraz : «Des performances encourageantes»

By Muhamodsaroar Vendredi 13 Avril 2018 Sports individuels , Natation , O commentaire 0 views

Les épreuves de natation ont pris fin. Si Maurice n’a pas eu de médailles, des records sont tombés par le biais de Bradley Vincent. L’entraîneur national, Idris Sufraz, se dit satisfait de la performance des Mauriciens.

Maurice est parvenu à se hisser dans les finales du 4x100m nage libre et du 4x100m 4 nages, ainsi qu’en demi-finale du 50m nage libre chez les hommes et du 50m papillon chez les dames. Si au final aucun nageur mauricien n’est parvenu à monter sur un podium, plusieurs records sont tombés.

Bradley Vincent est devenu le premier Mauricien à avoir nagé sous les 50 secondes. En série du 100m nage-libre, il s’était imposé en 49,93 secondes. Au 50m nage libre, il a terminé en 22,60s, également un record. Autre record, celui d’Élodie Poo Cheong en demi-finale du 50m papillon, où elle a nagé en 28,43s. Au 100m papillon, la Mauricienne a terminé sa série en 1m04,39s.

L’entraîneur national de natation, Idris Sufraz, ne cache pas sa satisfaction de la performance des Mauriciens. « Ils ont fait de leur mieux. Nous avons vu tomber plusieurs records. Cela est signe que le niveau monte. Nous ne sommes pas venus en Australie pour faire de la figuration. Dans l’ensemble, je suis satisfait de la performance de mes nageurs », dit-t-il.

Le technicien ajoute que la performance de Bradley Vincent mérite d’être salué. « Bradley Vincent a nagé le 100m nage libre en 49,93s. C’est une excellente performance. Il y a beaucoup de grands pays qui n’ont toujours pas de nageurs pouvant terminer en 100m nage libre en moins de 50 secondes. Bradley Vincent a le potentiel de nager encore plus vite », affirme Idris Sufraz.

Par ailleurs, l’entraîneur national a également tenu à saluer la performance des plus jeunes. « Grégory Anodin et Jonathan Chung Yee ont bien nagé. Cette compétition a permis à tous nos nageurs de gagner en expérience et nous aidera pour l’avenir. Chacun a montré des signes de progrès. C’est de bon augure à l’approche des Jeux des Îles et des Jeux olympique de Tokyo en 2020 », indique-t-il.

Cela peut vous intéresser