Sharma Nundah dit travailler dans la transparence.

Questions à Sharma Nundah, président de l’AMB : «Avoir deux représentants aux Jeux olympiques de Tokyo»

By . DefiSports Lundi 31 Décembre 2018 Athlétisme O commentaire 0 views

Président depuis septembre 2017, Sharma Nundah abat un travail conséquent dans l’ombre. Se tourner plus vers l’Asie, accentuer les camps d’entraînement, viser deux places dans les prochains Jeux olympiques et surtout travailler dans la transparence totale. Tels sont les objectifs de l’homme fort du badminton mauricien.

Êtes-vous satisfait de la performance des badistes mauriciens sur la scène internationale ?

Au niveau de l’Afrique, les badistes locaux ont été quasi-irréprochables. Nous avons réussi un joli coup avec quatre titres signés : Julien Paul, Kate Foo Kune, Alexandre Bongoût ainsi que l’équipe féminine de badminton. En ce qu’il s’agit des compétitions ailleurs qu’en Afrique, il faut dire que c’est cette année que l’AMB a permis à un plus grand nombre de Mauriciens de participer à plusieurs compétitions en Asie. Les résultats n’ont certes pas été fameux, mais le frottement a été intéressant à plus d’un titre.

Ne faut-il pas remettre en question le niveau des badistes mauriciens en dehors de l’Afrique ?

Les années précédentes, c’était uniquement Kate Foo Kune qui pouvait participer à plusieurs compétitions européennes, voire asiatiques. Cette année, ils ont été plus d’une dizaine. On ne peut pas prétendre renverser la hiérarchie dès notre entrée en matière. Cependant, il faut une bonne préparation, des aptitudes physiques conséquentes et des séances d’entraînements en dehors de Maurice. 

D’où plusieurs camps d’entraînement qui ont eu lieu dans la deuxième partie de l’année, notamment en Malaisie et en Inde, où plusieurs présélectionnés ont pu s’exercer sous la férule du headcoach malaisien Krishnan Yogendran et au contact de badistes étrangers. 

Une telle préparation indique que Maurice pourra prétendre à une nouvelle razzia en badminton aux prochains Jeux des Îles comme ce fut le cas en 2015. 

Nous avons tous les atouts pour. D’ailleurs, durant la première partie de l’année 2019, nous allons à nouveau envoyer nos badistes dans les différentes compétitions africaines afin de voir si l’étape asiatique à porter ses fruits. Malheureusement, nous devrons attendre le mois de mai avant d’avoir le centre national de Rose-Hill à notre disposition. Le plus tôt aurait été le mieux, car pour l’instant nous avons un accès limité aux autres gymnases.

La sanction infligée à Raj Gaya vient tout de même égratigner la bonne année de l’AMB...

Certes, c’est de la mauvaise publicité pour l’AMB. Mais, sous ma présidence je peux vous assurer que tout est fait dans la transparence. Heureusement que cette affaire ne nous a pas fermer des portes. À titre d’exemple le Badminton Confederation Africa soutient Julien Paul et Kate Foo Kune pour le ‘Road To Tokyo’.  D’ailleurs, notre objectif est d’avoir deux représentants aux Jeux olympiques de Tokyo afin de démontrer que le badminton mauricien se porte bien.

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019