Ranini Cundasawmy : la bête du ring

By . DefiSports Lundi 01 Juillet 2019 Sports individuels , Sports de combat , O commentaire 0 views

Ne vous fiez pas à son apparence, en deux temps, trois mouvements, Ranini Cundasawmy peut vous mettre K.O ! Celle qui a vu le jour à Beau-Bassin et qui vit à Bambous depuis 11 ans maintenant a été aux quatre coins du monde ces dernières années. Sa première médaille sur la scène internationale a été celle de bronze en boxe savate française en 2014. 

Elle a connu l’ivresse d’un titre mondial à quatre reprises, notamment en 2016 où elle a décroché le titre de Championne du monde (WKF) chez les moins de 50 kg, en 2017, elle s’est octroyée la ceinture mondiale en WMF en Pro-Am. Ranini Cundasawmy a récidivé en 2018 cette fois dans la catégorie amateur. Elle a bouclé la boucle, cette année, en Thaïlande. 

La Nak Muay Ying est une vraie pro des arts-martiaux, car elle a plusieurs cordes à son arc. Cette touche-à-tout est une adepte de ju-jitsu, de la croche, du taekwondo et tout dernièrement de boxe-cambodgienne. Elle a même disputé un match semi-pro au Cambodge l’année dernière.

La plage de Flic-en-Flac c’est comme sa deuxième maison. « Il n’y pas mieux pour me ressourcer et pour me relaxer. J’aime bien être à la plage lors du soleil levant, je peux même y rester jusqu’au soleil couchant. Je suis comme un poisson dans l’eau, dans mon élément. Mais hors de question de vivre toutes ces aventures sans mon mari et coach Patrick Cundasawmy. »

Cela peut vous intéresser

Jeux des Iles 2019