Star d’hier: Khemraj Naiko - Toujours au service du sport

Lundi 29 Février 2016 Athlétisme O commentaire 0 views
C’est le meilleur spécialiste du saut en hauteur que Maurice ait connu à ce jour. Détenteur du record de cette discipline avec 2m28. Diplômé de l’Institut national du sport et de l’éducation physique, il continue de transmettre ses connaissances aux athlètes en tant qu’entraîneur et préparateur physique. [dropcap]N[/dropcap]é le 23 août 1972, sa passion pour le saut en hauteur s’est développée lors de son entrée au collège. C’est en regardant d’autres athlètes s’entraîner à la JSS Hassan Raffa de Terre-Rouge que Khemraj Naiko a attrapé le virus à 12 ans. « J’ai aimé la beauté du geste et j’ai, à mon tour, essayé. Cela a été le coup de foudre tout de suite », se souvient-il. Notre futur champion a une pensée spéciale pour son professeur d’éducation physique, M. Goorah, qui dispensait les entraînements après les heures de classe. Sa belle performance aux Jeux de l’Avenir, qui étaient résidentiels à l’époque, n’a pas échappé à feu Jacques Dudal, qui l’a invité à venir s’entraîner sous sa houlette au stade Maryse Justin à Réduit. Il bénéficie d’une bourse du ministère de la Jeunesse et des Sports en 1990 et il s’entraîne à l’Institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP) en France pendant trois mois.  Sa meilleure marque est alors passée de 2m à 2m07. Et il a remporté sa première médaille d’or aux Jeux des îles la même année avec une performance de 2m15 à Madagascar. Il a récidivé en 1998 (2m17) et en 1999 (2m22). Il a participé à ses derniers JIOI en 2003 à Maurice en tant qu’entraîneur et sauteur mais sans succès. Ce père de trois enfants a brillé au niveau africain. Il a été sacré champion d’Afrique Junior en 1990, et il a atteint la finale du Championnat du Monde Junior. Troisième des Championnats d'Afrique 1990 et 1992, deuxième lors de l'édition 1993, il a remporté la médaille d'argent des Jeux africains de 1995. En 1996, Khemraj Naiko a remporté les Championnats d'Afrique de Yaoundé avec une barre à 2,16 m. Il a ensuite terminé au pied du podium des Jeux du Commonwealth de 1998, à Kuala Lumpur, en égalant son record personnel et celui de Maurice de 2,28 m qu’il avait réalisé à Dakar le 27 mai 1996. Il a obtenu deux nouvelles médailles lors des championnats continentaux : l'argent en 1998 et le bronze en 2004. Il a été le porte-drapeau de la délégation mauricienne lors des Jeux olympiques d'été de 2004. Originaire de Bois-Marchand, Naiko a décroché son diplôme d’entraîneur d’athlétisme (niveau II) et un diplôme d’entraîneur de tous les sports (niveau I) à l’INSEP. Il est aussi le titulaire des Brevets d'État de Cadre Sportif de niveaux I et II.  C’est naturellement qu’il se tourne vers le métier d’entraîneur et il a décroché un poste en tant qu’« Advisor Coach » au MJS en 2003. Mariée à une ex-championne d’Afrique du saut en hauteur, Hind Bounouail, qui détient encore le record en salle du Maroc (1m75) et que Khemraj Naiko a rencontrée à l’INSEP, il nous dit que : « Le sport est une école de vie. On y apprend la discipline, le respect de ses adversaires, avoir des objectifs, faire des sacrifices et à toujours se remettre en question. »

Cela peut vous intéresser